Maux & Cris

Textes, Poèmes, Livres, Rêves et autres billevesées

Je vais vous conter un bel exemple de coïncidence. Du tout frais, à peine sorti de la réalité. Le ¨ encore clair et brillant, pas un de ceux qui ont séché trop longtemps au soleil sur des ponts vibrants avant de toucher terre.

Hier, Sylvie redescend de la salle de bain en nous contant que le pot de crème lui avait échappé des mains et qu’en rebondissant, tel le jeune cabri, il avait projeté la crème plutôt liquide de partout. Elle avait donc nettoyé, évitant ainsi un potentiel accident aux conséquences possiblement fâcheuses.

L’affaire nous semblait close.

Hier soir, ou plutôt ce matin (avant de dormir nous ne nous sommes pas dit à demain mais à tout à l’heure, donc c’était le matin), je prends mon pot de crème. Et oui, m’sieur dame, moi aussi je me crème les pieds et les mains, dégradés par mon précédent traitement et qu’il me faut crémer, même moins souvent.

Ne voilà-t-il pas que le pot s’échappe de mes mains, roule sur la couette, chute et fait trois bonds pour aller se poser contre l’armoire. Ma crème étant moins liquide que celle de Sylvie, le dégât fut moindre. Je récupérai les scories pour m’en tartiner les pieds et les mains.

C’est la première fois de ma vie que je laisse échapper un pot de crème, et c’est pareil pour Sylvie. Statistiquement, quelle était la probabilité que cet évènement se produise le même jour ? Pour chacune des personnes du couple ? Je parierais plus facilement sur le fait que le cours de l’action FDJ atteigne un jour 60 Euros, que sur la survenue d’une telle coïncidence, aussi crémeuse soit-elle.

Une coïncidence définit des événements sans lien se produisant ensemble. Un lien aurait relié ces deux évènements, comme dans un processus, cela n’aurait pas été une coïncidence. Nous avons ici à faire au pur hasard.

Cela me rappelle mes cours de mathématiques et de statistiques de la faculté de Sciences Economiques, que j’ai suivi de loin sans jamais être en capacité de les rattraper… Cela me rappelle aussi le dernier livre d’Hervé Le Tellier, L’Anomalie, qui parle du hasard et de la survenue d’évènements impossibles à prévoir et encore moins de manière simultanée.

Il se cache ici un monde de réflexions sans fin. Einstein nous disait « Le hasard, c’est Dieu qui se promène incognito.« . Mais René Barjavel nous assène « Le hasard ne conçoit pas, n’ajuste pas, n’organise pas. Le hasard ne fait que de la bouillie. »

On est au point de friction, ou plutôt au point de dialogue entre la mathématique, la philosophie et la théologie. Selon nos croyances, nous donnerons la priorité à l’une ou l’autre de ces matières pour expliquer nos coïncidences.

Et si vous nous communiquiez la plus remarquable coïncidence à laquelle vous fûtes confronté ?



46 réflexions sur “Coïncidence

  1. marie dit :

    Bonjour Régis, rien ne me vient sur le moment , si je me rappelle de quelque coïncidence je te le ferais savoir/ J’ai fait mienne la phrase : »Le hasard , c’est Dieu qui se promène incognito ». En ce qui concerne la chute simultanée de vos deux pots de crème , c’est que c’était « écrit », et puis être assez maladroit tous les deux en même temps , avec chacun son pot de crème, là je me pose des questions, je vais y réfléchir. Bisous bonne journée MTH

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      C’est vrai mais si on ne le fait pas les autres le font pour nous, et c’est pire ! 😂

      Aimé par 2 personnes

  2. Solène Vosse dit :

    Alors la, ça me troue le…. oups ! Ça m’en bouche un coin. Et si je te disais qu’hier, j’ai fait une sieste ( chose que je fais rarement), déjà d’une. Et de deux, quand je me suis réveillée, je venais juste de faire un rêve pour le moins étrange… Tu ne devineras jamais ! Dans mon rêve, je n’arrêtais de me crémer le corps. Mais alors avec application. Pour le plaisir de voir et sentir ma peau douce comme une peau de bébé. Je crois bien que toute la durée de ma sieste, je n’ai fait que ça, rêver que je me crémais.
    Incroyable, non ?

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Faudrait savoir, ça te troue ou ça te bouche ? 😂

      Décidément, ne serait-ce pas une coïncidence de plus sur le thème de la crème ? As-tu déjà fait des rêves crémeux ? Si c’est la première fois, on peut se questionner…

      Oui, c’est incroyable !! J’ai déjà vécu des coïncidences étonnantes mais là sur trois personnes, ça commence à faire….

      Aimé par 1 personne

    2. Solène Vosse dit :

      Bien sûr que c’est la première fois que je me crème le corps dans un rêve.

      Aimé par 1 personne

    3. Maux&Cris dit :

      Alors là on est dans une coïncidence élargie !! Chouette !

      Aimé par 1 personne

    4. Solène Vosse dit :

      Oui, c’est bizarre. Déjà rêver que je me crème le corps pendant une plombe…. Après dans un laps de 24 h, il vous arrive ça à tous les deux, avec vos pots de crème. On était dans la crème chacun de son côté. Mais bon, rien de compréhensible. Coïncidences, faut pas chercher, je crois.

      Aimé par 1 personne

    5. Maux&Cris dit :

      Rien de compréhensible et rien de répréhensible. On patine dans la crème, mais tout va bien.

      J'aime

  3. Legras Ludovic dit :

    Ce qui me vient en tête, c’est avoir lu une anecdote sur une explosion au gaz ayant eu lieu dans une église en Angleterre, lors de la répétition d’une chorale. Ce jour là, personne de cette chorale d’une trentaine de personne n’était présent car ayant eu un empêchement (obligation pro, le petit qui a les dents qui pousse, panne de voiture, gros coup de flemme,…). Les personnes étant généralement assidues, la probabilité que cela se produise était aussi faible que celle de gagner deux fois de suite au loto… Sinon je ne ferai pas de commentaire désobligeant et graveleux sur le fait de rêver de se crémer le corps… Ce n’est pas le genre de la maison Ah ah ah ah 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Excellent cet exemple Anglais ! On a tous entendu parler de personnes ayant loupé leur avion, qui en a profité pour s’écraser sans eux. Mais ton cas anglais c’est mieux : plusieurs personnes que le « hasard » a éloigné de l’endroit où le hasard les aurait tuées sinon…

      Bonne journée Ludovic.

      J'aime

  4. Hobbo dit :

    Moi, j’aime ma femme. Ma femme, m’aime. Coincidence, non! 😊

    Aimé par 4 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      Oui, alors que statistiquement ce n’est pas gagné d’avance. 😂

      Aimé par 1 personne

    2. Hobbo dit :

      C’est vrai mon ami! 😂

      Aimé par 1 personne

  5. Il faudra que je réfléchisse, tel un miroir, pour trouver une coïncidence digne d’être relatée, mais je suis sûr que je vais trouver.
    Bonne journée, Régis. 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Nous attendrons (de veau) que tu fasses le point.
      Bonne journée Jean-Louis.

      Aimé par 1 personne

  6. ID de femmes dit :

    Ça me laisse rêveuse. J’ai vécu beaucoup de coïncidences et à chaque fois je restais rêveuse. Le livre l’Anomalie m’a également tracassée. Un jour, je te raconterai une de ces coïncidences qui semble venir tout droit d’un livre. Bonne soirée Régis. Bises

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Belle soirée Renée. J’attendrai ton récit. Bises

      J'aime

  7. Roseleen dit :

    Alors moi je pense, je dis, j’affirme sans penser me tromper, que ta femme et toi avez une furieuse envie de blanquette de veau bien crémeuse, alors zou, aux fourneaux !!!🤣🤣🤣🙏

    Aimé par 2 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      C’est pas mal ça ! Une blanquette de veau ! Bonne idée. La vérité est dans la Blanquette !
      Merci Roseleen.
      Bises,
      Régis

      Aimé par 1 personne

    2. Roseleen dit :

      🤣🤣🤣🙏 très bon week-end !!!

      Aimé par 1 personne

  8. Gh0ST dit :

    Coïncidence

    Cette histoire remonte à ma dernière année en Anthropologie. Et pour une coïncidence, eh bien vous en jugerez vous-même.

    « Les trèfles à quatre feuilles

    Nous marchions par un bel après-midi de juin, à moins que ce ne soit juillet… l’année m’est très claire pourtant, l’an 2000. Nous gambadions donc dans un parc ma copine et moi, celle qui encore aujourd’hui garde le courage d’endurer mes travers. On se partage ce courage depuis un certain temps voyez vous.

    Le sol était recouvert de trèfles dans ce parc de la Basse-Ville de Québec. Pour le plaisir, et comme il en va souvent des nouveaux couples d’amoureux, nous décidâmes de tenter notre chance à la recherche d’un trèfle à quatre feuilles. Nous voici donc à quatre pattes dans la large talle, en pleine exploration afin de découvrir le trésor des farfadets.

    Le temps passe, cinq ou dix minutes s’écoulent en un instant, lorsque mon regard est aussitôt attiré par une forme irrégulière dans la plate-bande. À vrai dire, on aurait dit que tous les trèfles présents s’étaient d’eux mêmes écartés afin de faciliter mon regard. Ma main s’avance avec avidité vers l’objet de mon désir. Oui! Il s’agit bel et bien de cette fabuleuse anomalie biologique qu’est le trèfle de chance. Je le tire délicatement, et au même instant j’entend ma copine à quelques pas de là à peine s’écrier… « j’en ai un! »

    Toutes deux, nous nous relevons et s’exclamons: Oui! Oui! Il s’agit bien du trèfle chanceux. Nous en avions dégoté deux simultanément. Nous avons par la suite passé l’après-midi main dans la main, sourire au lèvres, bénies du hasard improbable des féeries. »

    Alors voilà, ce commentaire étant un peu long ma foi, j’espère en être pardonnée. Passe un beau week-end Régis, toi et ta famille. 💚💚
    Miriam

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Mais la chose valait le détour. C’est effectivement un cas typique de coïncidence quasi impossible. J’adore.
      Avez-vous pu conserver ces deux trèfles à quatre feuilles, sous forme séchée, de manière à ce qu’il témoigne de la force impossible de votre amour ? 🍀🍀
      Le bonheur ne requiert nul pardon.
      Excellent week-end à vous deux.
      Régis

      J'aime

    2. Gh0ST dit :

      Nous les avons quelques part, collé sur un miroir, qui depuis a casser dans un déménagement… là je sais pas si deux trèfles chanceux combattent le sept années de malheurs du miroir brisé… aha!

      Merci à toi Régis, merci vraiment 😊😊

      Aimé par 1 personne

  9. Photonanie dit :

    J’ai écrit un commentaire j’en suis certaine mais j’ai dû oublier de le valider (ou il est passé en indésirable). Je suis un peu tête en l’air ces derniers temps.
    J’y disais donc que je n’avais pas mémoire de coïncidences importantes mais que, en sociologie, on dit que « dès qu’il y a redondance il y a sens » et je me demandais si ce principe ne pouvait pas aussi s’appliquer aux coïncidences…
    Qu’en penses-tu?
    Bonne journée.

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Oui et non.
      La redondance est la répétition d’une même chose.
      La coïncidence est la survenue simultanée de deux événements.

      Dire que la redondance est un début de sens me parait totalement abusif. Ce n’est pas parce que je vais rabâcher une bêtise que j’en ferais une vérité. C’est le souci des complotistes de tout poil.
      Les coïncidences sont le fruit du hasard. Attribuer un sens au hasard est là aussi une contre vérité, cela revient à nier son existence. Le hasard n’est pas déterministe. Je lance une pièce. Elle a une chance sur deux de retomber sur l’un des côtés. Même si elle tombe 20 fois du même côté, le 21ème tirage sera encore soumis à la loi d’une chance sur deux.

      C’est mon analyse. Rien de plus.

      Bonne journée Photonanie,
      Régis

      Aimé par 1 personne

    2. Photonanie dit :

      Du point de vue mathématique ok. Par contre je modère pour la bêtise: un mensonge 1000 fois répété devient une vérité pour un grand nombre. Il suffit de voir les soi-disant experts de tout poil qui s’expriment sur Facebook c’est ce que j’entends, je n’y suis pas 😉

      Aimé par 1 personne

    3. Maux&Cris dit :

      Pour ces personnes, tu as raison, mais pas pour des personnes sensées. Mais cela ne change rien aux faits. Et la vérité ne dépend pas de celui qui la considère. Elle existe ou n’existe pas. Le fantasme n’est pas vérité. Une vérité est scientifiquement prouvée, ou n’est pas vérité.
      L’ultracrépidarianiste ne s’intéresse pas à la vérité.

      J'aime

  10. princecranoir dit :

    « Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous » disait un poète qui aimait la Liberté.

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Oui, c’est joli. C’est ce qu’on aime dans la poésie, c’est qu’elle habille la froide réalité avec des beaux habits. Plusieurs mondes cohabitent. Le vrai et celui des poètes.
      Belle journée.

      J'aime

  11. Haha ! J’ai découvert deux personnes qui avaient le même anniversaire que moi, simultanément, sur un bus en France après une férié du ski! Le jour, le mois et l’année exacte !

    Aimé par 1 personne

    1. We made friends on the trip so we sat together on the way back 🙂

      Aimé par 1 personne

  12. un baiser passionné dans une église devant moi un bouquet d’agrumes et qques jours après voir pousser des arums ds mon jardin qui n en avait jamais eu.

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Très joli ! ❤️

      J'aime

  13. joli oui pourquoi pas ? moins quand on sait que j ai envoyé valser mon couple pour cet homme qui s est avéré velléitaire et jaloux ;-( mauvaise pioche du destin

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Désolé.

      Finalement, ce bouquet d’Arum n’était pas si joli que cela…

      La manière de présenter les choses peut tout changer. Deux lectures sont possibles, la première positive, et la seconde, après précision, beaucoup plus négative.

      J’espère qu’il te reste les Arums, même sils ont peut-être moins ta préférence maintenant.

      Belle journée

      J'aime

    2. il me reste le souvenir de la passion, de m’être sentie vivante et vibrante, ce n est pas si mal même si la suite n était pas à la hauteur ! qui a dit mieux vaut avoir des remords que des regrets ? j’ai souffert et fait souffrir j ai vécu. bises à toi Régis

      Aimé par 1 personne

  14. ID de femmes dit :

    Voici, Régis, aujourd’hui, le petit récit. Un été, dans le train Lyon Toulouse, juste après Montpellier, crissement, arrêt brutal du train. La pleine campagne. Une voix impersonnelle nous informe qu’après un accident sur la voie, le train repartirait…quand il pourrait. Agacement généralisé. Tandis que les voyageurs s’activaient sur leur mobile, moi, dépourvue de cet appareil, je regardai par la fenêtre. Après un moment, à travers champs s’avancèrent des gendarmes, que suivait un brancard. Lequel repartit, chargé. Aucun doute, un suicide. Mon esprit suivit le brancard. Une femme, un homme, quel âge? Et surtout, pourquoi? Non loin d’un village, le paysage gouttait d’ennui. Était-il en cause? Une heure plus tard le train s’ébranlait, mes pensées n’avaient pas variées. Elles encombrèrent mon court séjour à Toulouse. Qui, et pourquoi? Calée dans le siège du retour, je lisais, lorsque brusquement, la femme qui se trouvait face à moi, depuis qu’elle était montée, à Montpellier, s’exclama, « voici le village, l’endroit où ma voisine s’est jetée sous le train, il y a deux jours. » Je lève la tête et me surprends à questionner, sans préambules, cette inconnue. J’obtins les réponses aux questions qui m’étaient régulièrement revenues, depuis deux jours. Une femme, c’était donc une femme qui s’était ôtée la vie. Lasse d’une vie sans couleurs dans un village quasi mort, un époux qui rentrait le vendredi, fatigué, sans désir de rien. Les dimanches ressemblaient aux jours de la semaine ; les enfants, la cuisine, le ménage. La sournoiserie de la dépression avait fait que cette femme s’était doucement laissée envahir par des pensées néfastes. Les voisins s’étaient aperçus d’un changement de caractère. Un matin, vers onze heures, c’était un mercredi, elle alla demander à sa voisine de garder, pour un moment, ses enfants, une course urgente. La voisine accepta. Et puis le drame. J’ai demandé simplement, « quel était son prénom? » Il me semblait légitime de le connaître.

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Terrible coïncidence ! Voilà une nouvelle à écrire ma chère Renée. Elle portera comme titre le prénom de la victime, qu’il va te falloir trouver.
      Puisque l’on est dans les coïncidences, attends, ce n’est pas fini….
      je finis de lire ton commentaire. Au moment où je redresse le nez de ma tablette, je tombe dans la conversation de Sylvie avec notre fille Lola. Sylvie est en train de lui raconter l’histoire des pots de crème, alors qu’elle ne savait absolument pas ce que j’étais en train de lire.
      Encore une coïncidence…
      Et du coup Lola me raconte une coïncidence qu’elle a lu sur tweeter, que je raconterai peut-être…

      J'aime

    2. Maux&Cris dit :

      Zut, j’étais en train d’écrire et pfuit, c’est parti…
      J’en étais à…
      Belle fin de journée,
      Bises,
      Regis

      Aimé par 1 personne

    3. ID de femmes dit :

      Oui mon cher Régis, c’est si étrange les coïncidences, j’en ai beaucoup dans ma mémoire, c’en est stupéfiant. Merci de m’encourager à écrire une nouvelle, j’y songerai très sérieusement, l’histoire m’avait frappée. Mais le coup des pots de crème… tu vois, ça ne te lâche pas! Bises

      Aimé par 1 personne

  15. Gh0ST dit :

    Bonjour Regis… comme tu ne poste pas trop souvent, je suis venue aux nouvelles. J’espère que tu te portes bien et que tu profites de l’été le plus possible.

    Prend soin de toi, et passe une belle journée. Je te souhaite un bon weekend également, celui-ci arrivant à petits pas… allez au revoir et à bientôt
    Miriam 💛🧡💛

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Bonjour Miriam,

      Oui, j’ai un peu levé le pied. Je voudrais faire un peu différemment avec les réseaux sociaux et WordPress. Je me retrouve à « devoir » cliquer sur des publications de personnes avec qui je n’ai aucun échange. C’est stérile et me crée des contraintes inutiles. Plus envie de cela.

      Je voudrais aussi me réengager plus fort dans l’écriture, mais cela me fait peur en même temps. C’est pas quelque chose que l’on ne peut pas faire avec légèreté.

      Pour finir, je viens de passer presqu’une semaine à l’hôpital pour une bêtise d’infection urinaire. Ça m’a laissé dans un état bizarre.

      Je prépare d’ailleurs un texte pour en relater l’essentiel…

      Cet été est un peu particulier. Ma Sylvie est touchée par un cancer, heureusement à issue vue comme très favorable. La chimio est difficile à supporter. Nous voilà deux éclopés. Par chance, nous nous soutenons et prenons les choses avec pragmatisme et humour.

      Du coup, on ne bouge pas cet été. Notre fils passe l’été avec nous avant de repartir pour ses études et notre fille fait un stage tout cet été à Strasbourg. Nous l’aurons une semaine avant qu’elle ne reprenne, elle aussi, ses études.

      Merci beaucoup pour ton mot Miriam. Je te souhaite également un excellent week-end.

      Prends soin de toi et au plaisir d’échanger et de te lire.

      Bises,
      Régis

      J'aime

    2. Gh0ST dit :

      Bonjour Régis 🤍❤

      Merci de m’avoir réecrit pour me donner de tes nouvelles.

      Je trouve cela très triste ce qui vous arrive. Cela ne vous donnes ni à toi, ni à ta douce
      beaucoup de répit. J’espère vivement que les choses se replaceront et que vous surmonterez
      ces nouvelles épreuves. Comme tu le dis, vous le prenez avec humour, et je sous entends dans ton message, avec une certaine philosophie.

      Cela me bouleverse vraiment mon cher, je ne comprend jamais toute cette souffrance inutile. Vous serez dans mes pensées, et je vous envoie avec elles tout l’amour, et le réconfort que je peux. Et ma sincère sollicitude.

      Je te comprends de vouloir te recentrer au niveau des médias sociaux. Cela peut parfois, voire souvent devenir un peu comme une corvée que certains prendront pour acquises. Cela fait un long moment que je roule ma bosse dans ce domaine. Je fûs jadis en 1996-2000 modérateur (à cet époque) sur MIRC, l’ancêtre de twitter si on veut. Une expérience fascinante où j’ai rencontré des gens fabuleux, mais aussi un grand lot de n’importe quoi ahah! 😅 Ton blog et tes interactions avec les gens qui y viennent sont vraiment intéressantes et tu as une belle empathie, et un sens du débat respectueux. Cela m’a beaucoup charmée chez toi.

      Pour ce qui est de l’écriture, je te souhaite de trouver ta ligne directrice. J’ai adorée lire ta nouvelle sur Dupin et l’emplumé, et je vois très bien cela devenir un projet plus grand que de « simples » articles sur wordpress. Il y avait un sens de l’action et de la répartie qui me plaisait beaucoup à la lecture de cette aventure.

      Voilà… je te souhaite une grande période de calme et de bonheur. Il me fait vraiment plaisir d’avoir eu de tes nouvelles, même si ce ne sont pas les meilleures que l’on puisse espérer. Prenez soin de vous deux, et je vous garde dans mes pensées.

      Au plaisir de jaser de nouveau avec toi. Un beau bonjour à tes enfants également.
      Bise, Miriam 🤍❤

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.

Hassentidoque.wordpress.com

Has sentido que...

The daily addict

The daily life of an addict in recovery

Le bon côté des choses bis

Chaque jour , il faut danser, fût-ce seulement par la pensée NAHMAN DE BRASLAV

%d blogueurs aiment cette page :