Maux & Cris

Textes, Poèmes, Livres, Rêves et autres billevesées

Il y a peu j’ai publié un article sur les odeurs. Je n’aurais pas mis un kopeck dessus, n’étant absolument certain de sa réussite et il se trouve que c’est celui que vous avez le plus commenté.

J’y reviens en m’interrogeant sur ces traces d’odeurs, ces fantômes d’odeurs dont nous ne revient que le souvenir qu’ils ont existé, l’impression qu’ils ont laissé, sans que notre cerveau ne parvienne à en retrouver la précision ni la nature, ni la composition précise.

Comme pour le mot que l’on a sur le bout de la langue sans le retrouver, notre cerveau défaille. Il sait que l’information existe quelque part sans en retrouver le chemin.

Dans ce cas, inutile de se braquer. Il faut au contraire se détendre. Il y a de fortes chances que notre cerveau retrouve correctement l’information, dans les minutes suivantes. Mais si l’on se braque, c’est mort…

Cela m’arrive souvent d’être envahi par un fantôme d’odeur. La dernière fois, j’ai mis plusieurs minutes pour identifier une odeur d’herbe aromatique. C’était l’odeur de la coriandre que Sylvie avait ciselé pour recouvrir les morceaux de poulet.

Mon traitement dénature totalement le sens du goût. Tout me parait fade. Une viande blanche comme le poulet doit être parfumé pour que j’avale avec bonheur. Sinon, au bout de quelques bouchées, je mâche de longues minutes avant de pouvoir avaler, signe de l’écoeurement qui me fait arrêter de manger.

Donc, lorsque j’arrivais dans la cuisine ce jour-là, le parfum de coriandre flottait dans l’air. J’identifiais seulement qu’il s’agissait d’une herbe, verte, mais impossible de mettre le doigt dessus, si j’ose dire.

Souvent, pour contourner la fadeur, je poivre le plat de manière déraisonnable. Mais j’aime bien. J’aimerais tant pouvoir mettre du piment, que j’adore, mais ma bouche ne le supporte plus. Pour résumer, je ne supporte pas ce qui est trop fort, ni ce qui est trop fade. Et pour couronner le tout, les odeurs m’échappent.

Sinon, ça va. Et vous ? Je ne voulais pas m’en aller sans vous gratifier d’un haïku, une sorte de bonbec.

Goût de l’amour

Goût de ton été
Sur le bout de ma langue
C’est bon mon amour

Haïku – Régis Vignon – 8 novembre 2020

Maux & Cris

N’avez-vous jamais eu envie de pouvoir capturer une odeur comme on capture un paysage avec son appareil pour en faire profiter ses amis sur Facebook par exemple ? Avoir un appareil à odeurs pour cela, qui numériserait les parfums pour les envoyer à l’autre bout de la terre où votre ami(e) utiliserait le même boitier pour recomposer le parfum et en profiter. Ça fait rêver…


Voir l’article original 531 mots de plus

19 réflexions sur “Des goûts et des couleurs…

  1. bertri13340 dit :

    Excellent !
    Nous avons tous ce sens. S’il n’est pas éveillé, il dort. À Grace dans les entreprises en trouve beaucoup de « nez ». Ils étaient prédisposés, ils ont complété, amélioré, éduqué ce don.

    On trouve le parallèle avec l’Oreille parfaite qui reconnait facilement au quart de ton près.

    Plus généralement le cerveau humain peut de grandes choses en % combien utilisons nous de notre cerveau.

    Les sens, tous les sens, plus que 5, sont liés à la mémoire.

    Ah ! Notre Johnny, plus de mille chansons. Je l’ai vu à La Porte de Versailles en 1971, pendant près de 2 heures, il a enchainé des chansons des titres souvent accompagné de ses guitares. Quel Talent !

    Pour Terminer Fabrice Luchini a lu tellement de livres. Il me scie lorsqu’il ressort des années après des pages entière.

    En effet : vous avez là un sujet fantastique. Des goûts et des couleurs peuvent faire de sacrés bons Talents.

    Petit dernier exemple : Des instrumentistes peuvent jouer sans partition, uniquement de mémoire.

    . . .

    Bravo pour votre travail sans faille, la continuité, la stabilité, régularité.
    Continuez de nous intéresser vivement !

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Merci Betrand. J’ai une mémoire assez mediocre et imprécise. Certaines choses se perdent et d’autres gardent une vivacité impressionnante. Cela m’a beaucoup compliqué la vie pour les études par exemple.
      J’ai toujours fait de la musique et j’ai développé de l’instinct et de bonnes capacités pour improviser. Cela compense en partie seulement ma mémoire défaillante. Lorsque je vois les bons rejouer de mémoire une pièce apprise il y a longtemps, je suis toujours impressionné.
      Luccini a une mémoire de folie. Pour la première fois, hier, je l’ai vu ne pas retrouver un texte. Lui, et beaucoup d’acteurs ont une mémoire de folie.
      Cela peut se travailler sans doute…

      Merci pour ce commentaire Bertrand. Belle journée.

      J'aime

  2. Swannaëlle dit :

    Magnifique article Régis et ce haïku … une merveille Merci à toi, mon lundi commence avec une étincelle de plaisir Belle journée aussi pour toi 😘🌹🎶

    Aimé par 2 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      Oh merci beaucoup Swannaëlle ! Je suis heureux que cette journée ait bon goût pour toi !
      Belle journée. 😘🌹

      Aimé par 1 personne

  3. Le goût de l’amour… quoi de plus beau à goûter et à aimer 🙂
    Très bel haïku, Régis !

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Merci Laurence. Bien d’accord. Pour le plus beau à goûter et à aimer…
      Belle journée,
      Régis

      J'aime

    1. Maux&Cris dit :

      J’ai posté un long commentaire sur ton haïku, très joli au demeurant, et lorsque je l’ai soumis, j’ai lu un truc du style « your comment couldn’t be submit ». 😢
      En substance, les odeurs gênantes ne sont pas forcément émises pendant la cuisson, mais pourraient être celles qui s’acharnent à subsister ensuite alors que la baisse de température les rend fades et lourdes. Un poulet qui grille au four exhale une odeur merveilleuse. Dans l’après-midi, l’odeur devient fade et lourde et c’est immonde…

      J'aime

  4. La mémoire, les mémoires, ça se travaille certes, mais nous ne sommes pas égaux devant la mémoire.
    Certains ont une mémoire auditive, d’autres visuelle, d’autres olfactive, d’autres tactile, etc.
    C’est ce qui fait que nous sommes tous différents, et c’est très bien comme ça 🙂 !
    Au début de ton billet, tu m’as remémoré la madeleine de Proust !
    Merci pour le haïkaï, Régis, et bonne journée.

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      C’est bien comme cela, je ne sais pas. J’aurais bien aimé être mieux servi tout de même… 😂
      De la madeleine de Proust, on parlera encore longtemps…
      Merci Jean-Louis
      Bonne journée

      J'aime

  5. Quand je dis que c’est bien comme ça, je veux dire que c’est bien que nous soyons tous différents, avec des capacités différentes !
    Moi aussi, si je pouvais avoir un peu plus de mémoire, je trouverais ça bien (et pourtant, je crois que je n’ai pas à me plaindre 🤣)

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Je l’avais bien compris comme cela. 😉

      Aimé par 1 personne

  6. Faire partager des odeurs à distance, ce serait en effet une belle invention – pour envoyer une photo de rose avec son parfum ou le bon petit plat que nous venons de mijoter avec ses senteurs ! Mais nous finirions peut-être par être saturés d’odeurs de toutes sortes et ne plus vraiment apprécier…

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Si l’on prolonge l’idée, on arrive à imaginer que la publicité utilise ce principe. Et là cela ne va plus du tout. Déjà que je ne supporte pas la publicité et surtout l’idée que des gens qui ne me connaissent pas viennent me dire de quoi je devrais avoir besoin. Ma vue et mon ouïe sont déjà maltraitées par la pub. Pourvu qu’elle foute la paix à mes innocentes narines.

      Aimé par 2 personnes

    2. Je suis bien d’accord, une telle invention pourrait devenir infernale 😀

      Aimé par 1 personne

  7. Pigraï Flair dit :

    Je n’aime pas le mot « odeur » qui me renvoie à des sensations négatives. Je lui préfère le mot « parfum ». Le goût de l’amour, c’est très évocateur, sensuel

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      En fait odeur est le terme générique. Parfum est une odeur agréable. Le goût de l’amour on l’a sur le bout de la langue ! 😉

      J'aime

    2. Maux&Cris dit :

      Avec, bien entendu !

      J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

pour une seule note

écoutons à l'infini...

Lookoom

Mettez des images sur vos rêves de voyages

Les mots, la vie

Écriture - inspiration - allant!

L'Oeil Noir

Blog de Lectures - Chroniques littéraires tendance Thrillers / Romans Noirs

The Biveros Effect

To Travel is to Live

%d blogueurs aiment cette page :