Maux & Cris

Textes, Poèmes, Livres, Rêves et autres billevesées

Il y a deux nuits, un rêve / cauchemar récurrent a pris une tournure telle que Sylvie a préféré me réveiller. J’en suis sorti avec ces deux injonctions « chevauche tes morts » et « étend tes ailes », que j’ai veillé à ne pas perdre en descendant l’escalier.

Chevauche tes morts… Étends tes ailes

Elle règne au fond des cases, puissante et obscène
Et décide sans partage du sort des indigènes
Les envoie ici ou là selon sa seule fantaisie
Vers la belle vie ou déguster l’ambroisie

La nuit blanche éclaire les touches
Et toi tu dors au fond de ta couche
Innocent bonne proie des ombres
Dans ta tête elles sont en nombre

Chevauche tes morts
Crient les anciens qui t’adorent
Sans délai active ton zèle
Et largement étend tes ailes

Tu ne peux pas l’attaquer, ni de biais ni de face
Par un de ses tours de magie elle s’efface
Se transforme en un gros monstre ailé
Ou te fait boire un verre de poison mêlé

Seul un long gémissement la précède
Elle voudrait que sans se battre on lui cède
Sa vilaine réputation fait sa puissance
Dans un monde où ne survit que médisance

Chevauche tes morts
Crient les anciens qui t’adorent
Sans délai active ton zèle
Et largement étend tes ailes

Réduit à faire le minimum, à trembler de peur
Tu te ratatines sur toi et les battements de ton cœur
Capable de ne rien écrire, de ne plus dire
Franchement les choses sans médire

Pendant cette nuit de cauchemar, j’ai entendu
Du fond des temps hurler à mes oreilles tendues
Mes anciens de plusieurs générations
« Chevauche tes morts » crié sans modération

Chevauche tes morts
Crient les anciens qui t’adorent
Sans délai active ton zèle
Et largement étend tes ailes

Assis sur mes ancêtres, ardents étalons
Prendre soin de ne pas claquer des talons
J’ai la force de combattre, quelle croisière,
Et de vaincre la méchante sorcière

Le regard bienveillant des anciens m’amuse
Cette nuit d’horreur a réveillé ma muse
« Étend tes ailes » le message est clair
Produire sans attendre la foudre ou l’éclair

8 réflexions sur “Chevauche tes morts… Étends tes ailes

  1. Pigraï dit :

    Ton poème me parle. Il est universel. Ta conclusion est importante « « Étend tes ailes » le message est clair
    Produire sans attendre la foudre ou l’éclair » et « Le regard bienveillant des anciens m’amuse ». Belle journée. Alan

    Aimé par 2 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      Alan,
      En fait, on produit rarement des choses originales. Nous avons tellement en commun, malgré nos différences nous partageons tellement de choses.
      Et puis seul(e)s les meilleur(e)s sortent aisément des sentiers battus !
      Je suis très touché par tes commentaires. Merci.
      Bonne journée,
      Régis

      Aimé par 1 personne

  2. Solène Vosse dit :

    Impressionnant, oui. Mais je croyais l’avoir commenté. Tu l’as reposte ailleurs ?

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      J’en ai déjà causé effectivement. Je te l’ai indiqué juste parce que je n’ai rien inventé pour lui.

      J'aime

    2. Maux&Cris dit :

      J’ai trouvé, ce doit être lorsque je l’ai mis dans la revue littéraire l’Édredon…

      J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

MiddleMe

Becoming Unstuck

L'Âme de la Vie

Abderrahman HANAFI *Auteur - Réalisateur

Notes & Silence

Zen, Meditations, Poetry

peekaboothisisjeru

From a dark home, To an empty soul, A hurt heart, Makes a writer gold.

%d blogueurs aiment cette page :