Sites à fuir Infox / Intox / Réinformation

Sites à fuir Infox / Intox / Réinformation

Nos réseaux sociaux sont quotidiennement pollués par de fausses informations que le vulgus credulus se complait à re-poster sans vérification aucune pour peu que cela flatte ses croyances. Certains en arrivent à re-poster des infox complètement à l’opposé de leur sensibilité parce que l’infox a su toucher une haine commune. C’est du grand n’importe quoi. Pour un petit raffraichissement sur les notions allez voir mon petit lexique (¹)

La toile est la proie d’organisations extrêmistes, complotistes, politiques, françaises ou non, privées ou d’état. Leur but ? Affaiblir la France, faire exploser l’Europe, détruire la diversité culturelle, cristalliser les revanchards, suprémacistes ou autres….

Face à cela, les services de checknews des médias, créés depuis trois ans (oui, c’est récent) font un énorme travail que nous pouvons saluer et remercier. Mais hélàs trop peu d’utilisateurs de réseaux sociaux prennent le temps de vérifier avant de re-poster (Le besoin d’exister par le fait de poster doit être plus fort que celui de contrôler le contenu de ce que l’on poste). Il faut aux services de checknews un minimum de temps pour traiter un sujet avant de le déclarer une news comme étant nocive, et ils ne peuvent pas tout traiter non plus.

Je ne prétends pas faire mieux qu’eux, loin de là, ni autant ni même aussi bien d’ailleurs. Mais la profusion des désinformations et le constat que mes amis et moi, qui ne sommes pas des lapins de sept jours, se font avoir, me font vraiment gerber et m’inciteraient à me retirer des réseaux sociaux, s’il n’y existait pas des personnes auxquelles je suis fortement attachées et que je ne lâcherai pas.

Du coup, pour ne pas subir sans agir, je me décide à lister tout site que je trouverai suspect. Je ne vise pas l’exhaustivité, mais juste une petite contribution pour rendre le monde moins sale.

Vous pouvez m’aider :

  • En cas de doute, ne pas re-poster.
  • Avant de re-poster, utiliser les sites de vérifications d’informations (²)
  • Transmettez-moi les hoax et autres saloperies qui circulent, sachant que je ne m’intéressai qu’au site émetteur à ajouter à la liste.

Sites identifiés comme sources non fiables

République 5 : Site de désinformation. Visiblement russe.

Planète360 : Blog français de repost d’articles de vrais journaux ou d’infox.

CSGlobe : Site de repost classé conspirationsite et pseudo-scientifique. Ne publie rien depuis septembre 2018.

 

(¹) Petit lexique

Infox : Fausse information (fake news en anglais, mot souvent utilisé par un spécialiste américain de la chose)

Intox : Technique de déstabilisation d’un adversaire en lui fournissant de fausses informations

Hoax : Information fausse, périmée ou invérifiable propagée spontanément par les internautes. 

Désinformation : Action de désinformer, diffuser par les médias des informations délibérément erronées ou orientées.

Réinformation : Manière d’appeler la désinformation dans les milieux d’extrême-droite. Le principe est simple : discréditer les journalistes professionnels et faire gober n’importe quoi au crédule en lui affirmant produire de la vraie info et pas celle de journalistes riches, corrompus, profiteurs, etc…. 

Résumé : La désinformation et sa soeur la  réinformation utilisent l’intox en diffusant des infox qui deviennent des hoax. C’est clair maintenant ?

(²) Sites de vérifications d’informations

Libération : Checknews  Il est possible de leur soumettre des infos à vérifier

Le Monde : Décodex Il est possible de vérifier si un site est louche ou pas.

AFP : Factuel 

France24 : Les observateurs 

Hoaxbuster: Agrégateur de sites de vérifications d »informations et d’arnaques sur internet.

Autres

Mes autres articles concernant les réseaux sociaux : https://mauxetcris.com/tag/reseaux-sociaux/

 

 

L’arbre

L’arbre

Millénaire je suis. Ma tête tutoie le bleu et mes pieds s’enfoncent loin dans le sol. Je suis cramponné, campé, indestructible. De terribles tempêtes ont mis au sol nombre d’entre nous. Nous, les survivants, les invincibles, avons survécu assez longtemps pour voir nos frères allongés sur le sol attaqués par les insectes, la vermine. Ils font face longtemps, mais sucombent aux assauts incessants du temps et finissent par tomber en poussière. Je vois encore leurs ombres, leurs traces. Pour finir, il ne reste souvent qu’une trace de végétation différente, comme le souvenir de leur ombre. Nous avons une sacré mémoire…

Mes frères et moi, avec l’aide du vent, du temps et une opiniâtreté sans faille, avons replanté. La forêt dont je suis le pilier comble chaque trou. Du bout de mes pieds je sens mes frères grâce au réseau fongique autour de nos racines. Nous communiquons ainsi. Nombre d’ennemis tentent de nous affaiblir, mais les lunes passées nous ont donné des parades. Dès que mon frère est attaqué il m’informe, je l’aide à se défendre tout en augmentant mes protections. Si je suis attaqué, j’informe notre réseau social. Vous ne faites pas pareil ?

Nos racines fixent puissamment le sol. Ce faisant, nous évitons des innondations parfois ravageuses et protégeons la faune et la flore. Certains ont voulu priver les collines de cet ancrage, leur village n’y a pas survécu, emporté qu’il a été par des torrents de boue.

Nos frondaisons ne servent pas qu’à nous. Elles abritent nombre d’espèces, certaines font leurs maisons entre nos branches, parfois dans notre tronc. Toutes cohabitent avec nous. Nous nous entraidons. Il parait qu’un l’un de nos frères vit en Australie. Les humains (*) l’appellent eucalyptus. Des incendies monstrueux sont en train de les tuer, ainsi que de jolis petits animaux qui se nourissent de leurs feuilles. Les koalas, je crois que c’est leur nom, sont très menacés et pourraient disparaitre.

L’incendie, ça nous fait très peur, nous n’avons pas de défense contre cela, sauf dans les forêts primaires tropicales où nous arrivons à maintenir un taux d’humidité élevé. Il parait que la température de la planète augmente fortement et vite, par l’effet conjoint des cycles de notre planète,  qui aime tous les 10.000 ans souffler alternativement le chaud et le froid, et de l’activité humaine. Je ne sais pas ce que c’est les humains, mais je n’ai pas trop confiance. Trop de nos frères nous ont dit en avoir vu avant de disparaître à jamais.

Des bruits courrent les forêts que les humains – encore eux – cultivent des arbres et appellent ça des futaies (c’est eux qui ne le sont pas !). Pour eux cultiver c’est planter, faire pousser, puis au bout de quelques dizaines d’années, couic, on fait tout tomber. Evidemment, la végétation de ces futaies est réduite au minimum, elle pourrait gêner pour venir nous soigner et nous couper. Du coup, les futaies n’hébergent pas autant d’animaux que chez nous, dans les vraies forêts.

D’autres bruits, qu’il m’est impossible d’entendre, mon grume s’y refusant aveuglément, laisseraient à croire que des forêts entières seraient assassinées. Aucun arbre digne de ce nom n’y serait replanté, seules des essences produisant des trucs utiles aux humains auraient le droit d’exister. Une sorte d’assassination générale en fonction de ton essence. Aucune espèce digne de ce nom ne serait capable de pensées aussi destructrices.

Mais j’ai aussi entendu parler de villes, de pays, d’humains qui replantent des arbres pour recréer des forêts. Ceux-là ont compris nos vertus et se placent dans une compréhension globale des équilibres. Oui, nous capturons le CO2 et limitons le réchauffement climatique. Quand nous brulons, nous relachons le CO2 capturé et augmentons le réchauffement climatique. C’est simple à comprendre. Tu me plantes, tu prolonges ta vie, tu me brules, tu la diminues. Sans parler de toutes les vies animales liées à la mienne.

Humain, toi que je ne connais pas, ma vie d’arbre est entre tes mains. Tu vas faire quoi maintenant ? Tu continues à faire du pognon tout de suite ou tu veux vivre longtemps ?

(*) Humain : Selon les légendes chuchotées sur la canopée, ce serait une espèce d’animal capable du meilleur comme du pire. J’espère ne pas en croiser…

à lire

Photo : Régis Vignon

 

Le paradoxe de la flèche

 

archer-arriere-plan-astrologie-1608710
La constellation du Sagittaire ou l’Archer

Comme une flèche, tu sais, cette flèche qui met un temps infini à toucher sa cible, lorsqu’on raisonne mathématiquement, ou que l’on croit raisonner comme tel, puisqu’à mi-chemin de la cible il lui en reste autant à parcourir, et ainsi de suite. Par récurrence elle n’aurait pas de cesse de filer vers l’infini…. et pourtant… avant de finir ma phrase, chlac, zdoiiing, doiiing, iiing, elle est déjà fichée, toute vibrante sur cette satanée cible.

En fait l’histoire se fiche de nous, de toi, de moi. C’est ça la vie en ce moment. Chacun se raccroche au stupide espoir que le confort de notre société nous injecte dans le cerveau depuis des dizaines d’année. T’inquiète, mec, il y a des gens super forts et qualifiés pour diriger nos trajectoires, des gens tellement intelligents et scientifiquement au point pour améliorer notre sort, des gens bienveillants et volontaires pour aider les espèces à survivre.

Quelle rigolade ! Un minuscule pourcentage s’emplit des fouilles sans fond, quand une part de plus en plus grande n’a plus de pantalon, et les autres n’y comprennent plus rien.

« En 2017, 82 % de la croissance a profité aux 1 % les plus riches de la planète alors que les 50 % les plus pauvres n’en ont récupéré que des miettes. En France, les 10 % les plus riches détiennent plus de la moitié des richesses nationales quand les 50 % les plus pauvres se partagent seulement 5 % du gâteau. » Extrait du site d’oxfam.

Gageons que les pourcentages subiront toujours leurs lois divergeantes, à savoir que les 1% deviendront 0,9% les plus riches, les 50% les plus pauvres seront 60% à se partager les pauvres 4% du gâteau restant que je vois bien, cerise sur lui-même, foutrement industriel. Beuark !

La FED vient d’injecter 73 milliards de Dollars ce mercredi 18 septembre 2019, après avoir le jour précédent effectué une opération de repo pour 53 milliards de dollars, en l’occurrence en rachetant des titres de dette (dixit le Journal de Montreal).

Rappelez-vous la baisse des taux effectuées par la FED le 7 aout 2019. Contrairement à ce que la mèche jaune crie haut et fort, si l’économie américaine allait si bien qu’il l’affirme, grâce à lui et à son génie bien entendu, cette opération n’aurait pas été nécessaire. Une baisse des taux a pour résultat habituel d’encourager le quidam et l’entreprise à emprunter, à investir et à dépenser. En quelque sorte, cela booste l’économie, comme le ferai un shoot de coke ou une prise d’amphétamine sur un humain.

Si on met du charbon dans la chaudière, c’est qu’il ne fait pas si chaud que cela. Certains craignent un emballement de la chaudière et une explosion qui remettrait les compteurs à zéro. Mais une chaudière qui explose n’a jamais remis les compteurs à zéro, elle détruit la maison et tue les gens autour d’elle.

La bulle financière grossit dans un monde où la morale est une contrainte subie et mal vécue, un empêcheur de faire du pognon. La morale appliquée, c’est uniquement celle-là et certainement pas les faux-semblants que l’on voudrait nous faite gober avec force sourires pendant que l’on nous envoie dans le mur.

Vous pouvez appliquer le même raisonnement pour le climat, et remarquer que les échéances sont reportées pendant que les efforts sont minimisés. Certains même nient tout réchauffement et préfère empiler provocation sur provocation. Pour d’autres, l’effort à fournir est de dire à haute voix sa forte préoccupation du sujet tout en ne procédant pas à des changements qui bousculeraient trop un système si parfait, comme il nous l’a tant prouvé.

Aujourd’hui ce ne sont pas les états qui avancent sur les sujets climatiques, ce sont les individus et les associations. L’histoire s’en souviendra… A l’arrivée, le désastre se produira, avec plus ou moins de dégâts en fonction des efforts fournis pour lutter contre.