Maux & Cris

Textes, Poèmes, Livres, Rêves et autres billevesées

Foch, 29 juin, les injecteurs sont branchés. C’est la fête des machines.

Les afficheurs affichent alternativement la quantité à injecter et celle qui reste à injecter. Le pilier à roulettes sur laquelle est accroché l’injecteur est tourné de manière à ce que Zoé (cf… https://mauxetcris.com/2021/05/18/18-mai-2021-la-cinquieme-injection/ pour savoir qui est Zoé) voit les valeurs affichées. Curieux et souhaitant suivre l’évolution, je tourne le totem afin de voir l’afficheur.

C’est ma huitième injection, et la première avec double dose. Deux semaines plus tôt, l’oncologue m’apprenait qu’ils ont eu l’autorisation de doubler les doses, ce qui spacerait d’autant les injections, permettant aux patients de venir moins souvent et à l’équipe soignante de s’organiser plus sereinement. J’ai appris ce jour que l’autorisation était globale, et qu’elle provenait des résultats d’une étude clinique. En fait, j’ai retrouvé la notice d’utilisation du produit (Nivolumab / Opdivo / BMS) révisée en mai 2021, sans doute en fonction de l’étude clinique adéquate. La Haute Autorité de Santé à donné le feu vert le 2 juin 2021. Notons que deux semaines après on m’annonçait le changement de protocole. Bel exemple d’efficacité.

Nous sommes installés dans des salles équipées de trois brancards, séparés par des cloisons repliables. Les brancards sont loin d’être en surnombre, obligeant l’équipe à jongler avec les arrivées de patients. Typiquement, ma venue ce jour, pourtant définie avec l’oncologue, n’avait pas été apportée à la connaissance de Zoé, qui a dû m’affecter un brancard au dernier moment. Mes deux compagnons ronflent tellement que c’est moi qui appelle Zoé quand le signal de fin d’injection retentit chez mon voisin de gauche.

Une question taraudait mon esprit. Double dose, cela voulait-il dire double temps ou double rapidité d’injection ? Je demande à Zoé, qui me dit double temps. En fait, à l’arrivée, le temps était le même, donc c’est l’injecteur qui a augmenté sa vitesse. Avantage appréciable : Je viens deux fois moins souvent et la durée d’injection est la même. Mais après avoir lu les documentations techniques (Avis de la Commission de Transparence de la Haute Autorité de Santé et sa Synthèse), la durée aurait dû être d’une heure. Souhaitant éclaircir ce point, j’échangerai avec l’oncologue à ce sujet.

Notons que deux jours après, rien à signaler de particulier…

Le document de la HAS m’indique faire partie d’un tout petit nombre de patients bénéficiant de ce traitement. La population cible indiquée est de 1.764 patients par an. D’une part, je me sens privilégié, mais si j’en bénéficie c’est que je remplis les critères requis pour cela. Notons que cette thérapie ne concerne pas la médecine de ville et ne se pratique qu’à l’hôpital.

J’ai indiqué dans de précédents articles en quoi consistait l’immunothérapie. J’en rappelle ici l’essentiel. Notre organisme est équipé d’un système immunitaire qui le défend contre les agressions. C’est un peu comme la Défense du territoire. Il faut constater les agressions, identifier les agresseurs, les qualifier et lutter contre. Pour illustrer cela je reprends ci-dessous l’intégralité de la définition du rôle du ministère des armées indiquée sur le site du Ministère des Armées :

Rôle du ministère des Armées en matière de défense du territoire

La défense du territoire national et de la population est une priorité majeure.
Au même titre que tous les organismes relevant de l’autorité de l’État, la force militaire est appelée à agir en soutien, en accompagnement ou en complément des forces et moyens civils spécialisés.
Les forces armées doivent pouvoir apporter leur concours auprès de l’État et de l’ensemble des pouvoirs publics (moyens et savoir-faire spécifiques) en cas d’urgence ou d’insuffisance des moyens civils, dans les cas de crise grave (catastrophe naturelle, accident technologique de grande ampleur, etc.).
Afin d’assurer ce type de missions, des moyens humains et matériels des forces armées sont donc potentiellement mis à contribution, pour protéger la population, les structures essentielles de l’État et les organismes, installations ou moyens civils sensibles. Suivant la nature du terrain (ville, campagne, mer, montagne, ciel) et l’ampleur des besoins, des militaires spécialisés interviennent en effet pour des actions spécifiques de service public.

Vous adaptez le discours au corps humains et tout s’éclaire. Notre organisme sait se défendre nativement. Il lutte en permanence contre des attaques et des cancers. Il gagne souvent mais peut être confronté à des attaques nouvelles (pensez au Covid) ou se trouver dans un état de faiblesse qui affaiblit sa capacité à détecter l’ennemi, à le trouver, à le tuer. C’est ce que l’on appelle être immunodéprimé. Il existe plusieurs formes d’immunodépression. Je vous laisse creuser le sujet, si vous le souhaitez, avec cet excellent article de la chercheuse Belge Cleo Goyvaerts traduit et publié par la Fondation contre le Cancer, qui décrit le fonctionnement du système immunitaire, ses bugs et les contournements apportés par l’immunothérapie actuelle et de possibles développements dans le futur.

Il va maintenant se passer une mois avant que n’ait lieu ma prochaine injection.


23 réflexions sur “Huit au compteur, Hector !

  1. ID de femmes dit :

    J’ai appris plein de choses à travers la lecture de ton texte. Bien aimé le rapprochement avec le « Rôle du ministère des Armées en matière de défense du territoire »!
    Ce qui compte c’est que ce traitement réussisse « parfaitement très bien » comme on dit parfois en Afrique. Le courage des « gros » malades (ainsi disait ma grand-mère, qui était soignante, lorsqu’elle parlait des malades atteints de choses graves) m’épate. Tu m’épates. Bises. R.

    Aimé par 2 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      M’épates, oui, mais des Panzani !!!
      On fait tous comme on peut avec ce qu’on a !!! Tu ne crois pas ?
      J’aime beaucoup le « parfaitement très bien », c’est comme un super superlatif !
      Belle fin de journée Renée,
      Bises
      Régis

      Aimé par 1 personne

    2. ID de femmes dit :

      Merci Régis pour cette réponse qui m’amuse. Ah! L’Afrique… Mon père m’écrivait parfois : je me porte médiocrement assez bien. Bises

      Aimé par 1 personne

    3. Maux&Cris dit :

      J’adore ! Ça veut tout dire…
      Bises

      Aimé par 1 personne

  2. Bonne nouvelle, Régis ! 🌞🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Tout ce qui va dans le sens d’un meilleur confort est bon à prendre !
      Merci Jean-Louis

      J'aime

  3. Hobbo dit :

    C’est vrai, bonne nouvelle et votre post etait tres interessant mon ami.

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Merci beaucoup. Belle fin de journée.

      Aimé par 1 personne

  4. marie dit :

    Bonjour Régis, de bonnes nouvelles te concernant, un billet qui explique, c’est génial, on comprend, Bisous et bonne soirée MTH

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Bonjour Marie,
      merci pour ton commentaire. 😊
      Bonne soirée, Bisous,
      Régis

      Aimé par 1 personne

  5. ugetse dit :

    Coucou Régis , j’ai bien lu ton texte et la documentation sur ce traitement. C’est très encourageant. Tu es sur le bon chemin.

    Doux mois de juillet .
    🥰♥️🌹

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Bonsoir Ugetse,
      J’emprunte ce chemin, je n’ai pas à m’en glorifier, c’est le seul qui est indiqué sur la carte. Alors je chemine dessus et j’observe, ne voulant pas rester passif et cherchant à en savoir le plus possible.
      Beaucoup de points m’échappent encore. Mais j’ai du temps devant moi, le chemin pouvant être long, le plus long possible j’espère…

      Merci pour ton commentaire et bon mois de juillet.
      😘❤️🌹

      Aimé par 1 personne

    2. ugetse dit :

      Oh OUI un long long chemin est obligé.🥰🌹♥️

      Aimé par 1 personne

  6. Lazuli Biloba dit :

    Je ne sais plus quelle médecine « alternative » prône la « visualisation », mais ton ministère des armées en est la parfaite mise en oeuvre : mobilisation générale des troupes ! Même si cela fait ricaner la médecine officielle, je suis sûre que la force de l’esprit a son rôle à jouer dans la bataille. Alors ANIMO HOMBRE ! comme disent les Espagnols.

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      La médecine officielle sait très bien la part qu’a le patient dans la résolution de sa maladie.
      Animo hombre me va bien, je l’adopte.
      Merci et belle journée !

      Aimé par 1 personne

  7. Ce sont de bonnes nouvelles, Régis, j’en suis bien heureuse pour toi. En te souhaitant un long chemin plein douceur…
    Je t’embrasse.

    Aimé par 2 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      Merci beaucoup Francine.
      Je te souhaite un beau week-end. Prend soin de toi.
      Je t’embrasse 🌹

      Aimé par 1 personne

  8. princecranoir dit :

    Bonjour Régis,
    Tu rends le récit de ce combat palpitant et terriblement poignant malgré la pudeur et la distance avec laquelle tu choisis tes tournures. J’ai aimé ce parallèle avec la défense du territoire, le vocabulaire guerrier prend, pour une fois, un sens particulièrement noble. J’espère que cette thérapie continuera ses bien faits sur la durée. Je croise les doigts pour toi.
    A bientôt.

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Merci pour tes mots et tes doigts croisés. Les doigts sont croisés, pas les mots… 😂
      Belle journée et vive le cinéma.

      Aimé par 1 personne

  9. J’espère de tout coeur que ce traitement va bien marcher ! Ca doit être très pénible de supporter tout cela mais tu gardes un esprit positif et l’espoir, et c’est très important. Courage, Régis. Bel été !

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Merci pour ton commentaire Marie-Anne.
      Le traitement actuel est beaucoup plus cool que le précédent. Le pénible est derrière moi.
      Bel été Marie-Anne

      J'aime

Les commentaires sont fermés.

Hassentidoque.wordpress.com

Has sentido que...

The daily addict

The daily life of an addict in recovery

Le bon côté des choses bis

Chaque jour , il faut danser, fût-ce seulement par la pensée NAHMAN DE BRASLAV

%d blogueurs aiment cette page :