Maux & Cris

Textes, Poèmes, Livres, Rêves et autres billevesées

Lire l’épisode précédent : Dupin – Le rêve (suite)

Une longue histoire le reliait à Talloires. Jeune, il avait eu l’occasion d’y venir en vacances chez des cousins. Dupin avait appris avec eux tout ce qu’il fallait savoir pour s’amuser aux abords d’un lac. Ils étaient spécialistes de tout ce qui était canoé, planche à voile, natation, plongée en apnée et pratiquaient ces sports nautiques à haute dose et avec un sens aigu de la compétition.

Dire de ses cousins qu’ils étaient mauvais perdants étaient un pléonasme. N’en déplaise à Coubertin, avec eux, le sport n’était pas une activité où il était possible de seulement participer. Non, il fallait gagner. A tout prix, quitte à forcer sur des points qui ne se voyaient pas trop. C’est l’apanage des spécialistes. Ils connaissent toutes les ficelles pour aller plus vite, pour s’économiser, pour contourner les règles sans vraiment les outrepasser. Le novice, lui, se faisait systématiquement rouler dans la farine.

Dupin était parfait pour ce rôle de perdant idéal. Il s’en foutait royalement, car il apprenait. Avide de connaissance, perdre n’était pas pour lui un naufrage ou une humiliation, mais beaucoup plus une occasion supplémentaire d’apprendre quelque chose. Ses cousins le snobaient un peu, lui qui venait d’un bled paumé où la seule occupation nautique était un trou d’eau dans un ruisseau où les jeunes venaient sauter depuis un rocher et où il était plus fréquent de croiser des rats que la moindre fille. Il le voyait comme un plouc, ce qu’il était en fait.

Un de ces coins préférés du lac était juste devant l’Abbaye de Talloires. L’eau y était claire et semblait avoir une portance particulière, comme si elle était plus dense. Il n’avait jamais compris cette sensation qui ne reposait sur rien de concret, mais à chaque fois il flottait là plus facilement qu’ailleurs. L’eau était amicale et on pouvait se baigner entre de beaux bateaux. Il n’était pas rare que de beaux modèles comme des Riva y soient amarrés.

Il faut dire, pour celles et ceux qui ne connaissent pas le coin, que l’Abbaye de Talloires, du XVIIème siècle, ne contient plus aucun moine, car transformée en Hôtel/Restaurant de luxe. Le site a 1000 ans d’histoire. La reine Thiberge, répudiée par son Lothaire de mari, accessoirement arrière-petit-fils de Charlemagne, a été déposée là en 886. Elle n’en a plus bougé et fit construire une chapelle et des abris pour les moines. Au fil du temps, le site a été plusieurs fois détruit et reconstruit. L’abbaye actuelle a été édifiée en 1674. La révolution française clôtura l’activité initiale, transformée en exploitation viticole, puis en relais à cheval. En 1862, elle devint la première auberge autour du lac d’Annecy.

A deux pas, les gourmands fortunés peuvent aller se faire plaisir à l’Auberge du père Bize, deux étoiles au Michelin et 16,5 sur 20 au Gault et Millau. Une adresse incontournable où Jean Sulpice propose une cuisine raffinée, moderne et ancrée sur des bases solides. Son idée est d’exploiter de façon optimum les produits locaux avec les producteurs et la nature qui les met à disposition si généreusement pour qui s’y intéresse et aime la marche. Une vraie démarche de mise en valeur d’un ecosystème. Son passage chez Marc Veyrat avait conforté sa connaissance pour les plantes du coin et leur intérêt en cuisine.

Lorsqu’il était jeune, Dupin n’avait pas accès à ces plaisirs, mais plus récemment, les projets menés dans le coin leur avaient permis, à Lilly et lui, d’accéder de temps à autres, à ces merveilleuses tables. Son retour à Talloires lui faisait remonter autant ses vacances au bord du lac, que les plaisirs partagés avec Lilly à table, ou plus simplement à se baigner entre les bateaux. Il approchait de la propriété de Besseron. Le portail est ouvert. Besseron lui avait dit au téléphone « le portail sera ouvert, entrez avec votre voiture. Je vous verrai arriver. »

Effectivement, à peine le bruit de roulement sur les graviers s’est tu, et avant même que Dupin ne soit descendu de sa Porsche, Besseron s’avance sur le perron. Costard un peu fripé classe, cravate légèrement desserrée, des chaussures de sport, des poches sous les yeux. La clope fumante au bout des doigts. Il arbore un grand sourire accueillant.

« Comment allez-vous mon cher Dupin ? ». Avec de larges mouvements de bras, il emmène Dupin vers l’intérieur. « Venez, je suis content de vous voir. Vous venez voir comment se porte le jardin ? ». Puis, sans attendre de réponse. « Vous avez fait du sacré boulot ici et je ne regrette pas ce que cela m’a couté. ». Un temps, puis. « Vous prenez un café ? »

À suivre… dans l’épisode : Dupin – Talloires (suite)

Bonne journée les ami(e)s.

©️ Texte et photos Régis Vignon

10 réflexions sur “Dupin – Talloires

  1. Solène Vosse dit :

    Mais euh, tu as trop pas le droit de nous laisser comme ça, en plan, avant même que le café soit servi. 😉
    Cela dit MERCI Régis pour cette visite guidée par Dupin à Talloire, le lac d’Annecy, l’histoire tout ça…. Intéressant !
    Belle journée de vendredi à toi. Bon week-end si on ne se revoit pas aujourd’hui. Je m’absente. dés ce soir. Retour lundi matin. Quoi que, par sur WordPress.
    Prends soin de toi. Bisous, à bientôt!

    Aimé par 2 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      ☕️ je sais ton amour pour le café. C’est comme ça le cliffhanger, non ?
      C’est horrible, je donne l’impression de manipuler le lecteur… alors que c’est juste que je ne peux pas faire plus par jour…
      J’aime vraiment cet endroit de Talloires. Tout n’est pas inventé.
      Belle journée et bon week-end ma chère SOLène. Si tu prévois de ne pas être présente sur WP j’espère que c’est parce que tu as un week-end chargé. Je te le souhaite agréable.
      A très vite. Je t’embrasse fort.
      🌹❤️😘

      J'aime

  2. Non, pas l’accrochage à la falaise ! Tu es pire que George Sand et Tronson du Poitrail réunis !
    Vivement la suite (et merci pour la visite guidée de Talloires et ses environs.)
    Bonne journée, Régis. 🌞🎼

    Aimé par 2 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      Tronson du Poitrail ! 😂😂😂 elle est bonne celle-là !
      Tu as vu ça ? Un café et on l’attend ce café… on reste frustré de ne pas l’avoir lu.
      Merci pour ton regard bienveillant.
      Bonne journée Jean-Louis

      Aimé par 1 personne

    2. Prenons le ensemble en attendant la suite : ☕️

      Aimé par 1 personne

  3. Gh0ST dit :

    Ah ! Amusant et informatif. Moi qui ne connais pas trop la France en général, alors Talloires me sera un peu moins inconnue , je suis charmé de ces descriptions. Merci

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Naturellement, WordPress affiche les articles du plus rėcent au plus ancien.
      Je suis en train de reprendre l’histoire de Dupin pour la remettre dans l’ordre « historique » sur une nouvelle page et publier dans WordPress les premiers épisodes. La lecture en sera facilitée.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Brother's Campfire

Gather 'round and hear a tale...

Tears Of The Pen

𝑲𝒂𝒈𝒐 𝑾𝒂 𝑲𝒊𝒎𝒂𝒏𝒊

Maxinfo24

Site d'actualité

Into the Light Adventures

By Sandra Js Photography - Make the rest of your life the best of your life.

%d blogueurs aiment cette page :