Maux & Cris

Textes, Poèmes, Livres, Rêves et autres billevesées

Mais dis moi, cher Emplumé, que t’arrive-t-il ? Nous avions compris que tu ne courrais pas après les études, comme tu nous le rappelais hier, et te voilà en train de passer un examen ! Tu te moques ou quoi ? Tu vas devoir t’expliquer, mon gars…

But tell me, dear Emplumé, what’s happening to you? We understood that you weren’t going to run after school, as you reminded us yesterday, and here you are taking an exam! Are you kidding or what? You’ll have to explain yourself, boy …

Vous n’y êtes pas, ceux qui suivent ce blog depuis plusieurs mois sauront de quoi je vais parler. Pour les autres, dans trois mois, à votre tour, vous ne serez pas surpris. Tous les trois mois, je passe un scanner, un IRM, fais des analyses de sang et d’urine. Ces données seront utilisées par l’oncologue et l’urologue que je verrai le 24 août, pour suivre comment progresse mon traitement.

You’re not there, those who have been following this blog for several months will know what I’m about to talk about. For the others, in three months, in your turn, you will not be surprised. Every three months I have a CT scan, an MRI, do blood and urine tests. This data will be used by the oncologist and urologist, whom I will see on August 24, to monitor how my treatment is progressing.

Je ne vais pas vous emmerder avec ce sujet. J’ai juste envie de vous raconter comment ça se passe depuis le confinement. Les hôpitaux ont mis en place des mesures pour que les patients ne se croisent pas ou peu, a fortiori plus encore s’ils sont doublement à risque, comme c’est mon cas, qui cumule le fait d’avoir plus de soixante-cinq ans et une affection longue durée.

I’m not going to piss you off with this topic. I just want to tell you how it’s been going since lockdown. Hospitals have put in place measures so that patients do not or little cross paths, a fortiori more if they are doubly at risk, as is my case, which combines the fact of having more than sixty-five years and a long lasting affection.

J’aime bien ce terme d’affection longue durée. La notion d’affection va bien avec une longue durée, contrairement à la passion, qui ne tient pas si facilement la distance. Bref, j’arrive à l’accueil de l’imagerie à l’hôpital Foch avec plus d’une demie-heure d’avance, histoire de pallier un surplus de patients ou un bug informatique, ou l’impondérable. Je suis seul. Je passe immédiatement.

I like this long-lasting affection term. The notion of affection goes well with long duration, unlike passion, which does not easily go the distance. In short, I arrived at the imaging reception at Foch Hospital more than half an hour in advance, just to compensate for a surplus of patients or a computer bug, or the imponderable one. I am alone. I pass immediately.

Je suis effaré par le fait que la personne qui traite mon cas doive scanner mes deux ordonnances, alors que c’est l’hôpital qui me les a donné. Mon passé d’informaticien a été froissé de constater cette bizarrerie. Par contre je n’ai pas eu l’habituelle et stupide fiche de circulation. Auraient-ils réussi à s’en débarrasser ? Le scan des ordonnances suivra peut-être le même traitement.

I am appalled that the person who treats my case has to scan my two prescriptions, even though the hospital gave them to me. My past as a computer scientist was wracked by this quirk. I didn’t get the usual stupid traffic record though. Would they have managed to get rid of it? The prescription scan may follow the same treatment.

Je me dirige vers la salle jaune, face à l’entrée du scan. Je suis assis depuis 5 minutes, seul, et quelqu’un vient me chercher. En fait l’accueil les a prévenu de mon arrivée, ce qui fluidifie la circulation. Dès le scan terminé, je me dirige vers la salle rose, côté IRM. Je n’ai pas le temps ‘y arriver qu’une jeune femme vient vers moi et me demande « Monsieur Vignon ? ».

I walk towards the yellow room, opposite the entrance to the scan. I have been sitting for 5 minutes, alone, and someone is coming to pick me up. In fact, the reception warned them of my arrival, which made traffic easier. As soon as the scan is finished, I go to the pink room, MRI side. I don’t have time to get there when a young woman comes up to me and asks « Monsieur Vignon? « .

Pas de temps mort. Comme en mai, les choses se sont enchaînées de la manière la plus optimum qu’il soit. Ce process est génial, pourvu que ça dure… autre nouveauté, je pourrai consulter les résultats par internet dans 48 heures. Et comme toujours, les personnes qui vous prennent en charge sont souriantes et avec de l’humour.

No downtime. As in May, things went on in the most optimal way possible. This process is great, as long as it lasts… another novelty, I will be able to consult the results online in 48 hours. And as always, the people supporting you are smiling and with a sense of humor.

Bonne journée les ami(e)s / Good day friends

(C) Régis Vignon – textes et photos / texts and pictures – 2020

8 réflexions sur “L’Emplumé passe un examen… / The Feather takes an exam…

  1. Ce n’est pas réellement comme ça que j’imagine l’hôpital.
    Pourvou que ça doure !
    Bonne journée, Régis.

    Aimé par 2 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      C’est pour cela que j’en parle, avant (le confinement) tout était plus long. Seul le sourire des personnes qui nous prennent en charge est le même.
      Oui, pourvu que ça dure…
      Bonne journée Jean-Louis.

      Aimé par 2 personnes

  2. Pigraï Flair dit :

    Je te souhaite la note A+ pour ton examen. Belle journée. Alan

    Aimé par 2 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      Merci Alan. On verra bien…
      Belle journée,
      Régis

      J'aime

  3. Bonne journée Régis. I enjoy when I read your posts that I pick up informal words. Much of my words were learned from a very proper professor.

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Happy to enjoy with my not so academic langage !
      I wish you a very good Saturday,
      Régis

      Aimé par 1 personne

  4. Photonanie dit :

    Tu as de la chance si tu arrives à voir le sourire des personnes au sein de l’hôpital…derrière leurs masques 😉
    Tant mieux si ça se passe bien mais ce n’est pas toujours comme ça je pense…

    Aimé par 2 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      C’est très souvent comme cela. Les yeux et la voix sourient aussi. 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Thoughts on Papyrus

Exploration of Literature, Cultures and Knowledge

Le retour du Flying Bum

Humeur, humour, toute cette sorte de choses

Mortamon Yapi

Entrez dans le monde de l'imagination...

Le Dix Vins Blog littéraire poétique et cultivant

Littérature, poésie, nouvelles, contes, humour, cinéma, histoire, actualité et société d'hier, d'aujourd'hui, c'est tout cela le Dix Vins Blog : un blog , dix chroniqueurs et plus, des articles chaque jour à lire et à partager

%d blogueurs aiment cette page :