Maux & Cris

Textes, Poèmes, Livres, Rêves et autres billevesées

Ces photos sont un prétexte, juste un prétexte. Deux photos faites en avril, lorsque la végétation explosait, juste recadrées aujourd’hui en mode carré. Peut-on imaginer que tout ce bleu entrerait dans un si petit carré, juste pour souligner la beauté des fleurs. Tout n’est pas entré, malgré mes patientes tentatives. Il en restait encore plein autour, que je n’ai pas su capturer. Mais pourquoi le ciel me résiste tant ?

These photos are a pretext, just a pretext. Two photos taken in April, when the vegetation exploded, just cropped today in square mode. Can we imagine that all that blue would fit into such a small square, just to focus the beauty of the flowers. All did not come in, despite my patient attempts. There were still plenty of them around that I couldn’t capture. But why the sky resists me so much?

Lilas en version carrée se découpe sur le ciel uniforme

Lilas en version carrée sur le ciel uniformément bleu

Depuis quelques jours, Guillaume est avec nous. Guillaume, c’est l’amoureux de Lola. Ils se connaissent depuis deux ans. Lui va attaquer sa deuxième d’école d’ingénieur à Strasbourg. Lola a passé les concours de fin de classe préparatoires. Je soupçonne Guillaume d’être venu pour accompagner Lola à prendre connaissances des retours à ses concours.

Guillaume has been with us for a few days. Guillaume is Lola’s lover. They have known each other for two years. He will attack his second year of engineering school in Strasbourg. Lola passed the preparatory end of class exams. I suspect Guillaume to have come to accompany Lola to learn about the returns to its competitions.

Lola flippait sa race. Elle avait tellement peur de ne pas être acceptée. Pour elle, qui se baladait avec son 17 de moyenne jusqu’en terminale, un échec aurait été difficile à digérer. Les résultats étaient ce midi. Lola est prise dans l’école qu’elle avait placée en troisième position et est la première sur la liste d’attente de la seconde. Pour la première, c’est moins simple. Elle en saura plus samedi.

Lola freaked out her race. She was so afraid of not being accepted. For her, who was walking around with her 17 average until the final year, a failure would have been difficult to digest. The results were this noon. Lola is taken in the school which she had placed in third position and is first on the waiting list on the second. For the first, it’s less simple. She will know more on Saturday.

En fonction, à partir de là, il nous faudra lui trouver un appartement soit à Brest, soit a Besançon ou encore à Grenoble. Puis la déménager de Rouen vers la ville élue. De préférence avant le 31 août, les cours commençant dès les premiers jours de septembre.

Depending on that, from there, we will have to find him an apartment either in Brest, Besançon or even in Grenoble. Then move it from Rouen to the elected city. Preferably before August 31, lessons starting from the first days of September.

Des boules blanches dans un carré bleu

Des boules blanches dans un carré bleu

 

En parallèle, nous poursuivons l’installation de Paul à Nevers. Là, une bonne partie est déjà faite. Nous serons avec lui pour le démarrage. Après…

At the same time, we are continuing to set up Paul in Nevers. There, a good part is already done. We will be with him for the start. After…

Après, les oisillons auront tous deux pris leur envol de futur ingénieur, l’un commençant en année 1 et l’autre en année 3. Notre vie ne sera plus jamais la même. À nous de réinventer la suite…

Afterwards, the chicks will both have taken off as future engineers, one starting in year 1 and the other in year 3. Our life will never be the same. It’s up to us to reinvent the rest …

Bonne journée les ami(e)s

Good day friends

25 réflexions sur “Photos carrées, un prétexte… / Square photos, a pretext …

  1. Bonjour Régis, et merci pour ces belles photos.
    Si j’ai bien compris, Lola a fait sa prépa à Corneille (lycée que je connais bien), non ?
    Bonne journée à toi.

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Bonjour Jean-Louis.
      Oui elle vient de passer trois ans à Corneille. Un lycée d’un age respectable, quelque chose comme 459 ans. Je trouvais cela vieux et me suis rappelé que j’avais été pion au lycée Ampère à Lyon, qui a 500 ans.
      Tu connais Rouen ?
      Bonne journée Jean-Louis.

      Aimé par 1 personne

    2. Je connais plutôt bien Rouen eu égard au fait que j’y ai passé les 22 premières année de ma vie ! Et pour Corneille, j’y suis entré en 6e et en suis sorti après Math Spé, ce qui fait qu’avec les redoublement, j’ai dû y passer quelque chose comme 12 ans !

      Aimé par 1 personne

    3. Maux&Cris dit :

      Fichtre ! Je ne te savais pas Rouennais. Lola y sera passé moins de temps que toi, juste le temps des Math Sup / Spe. Elle était en PC (Physique Chimie). Guillaume a fait une PC*.
      Elle a habité rue Saint-Vivien puis rue Abbé de l’Epée, dans un immeuble « récent » de 1723 !

      Aimé par 1 personne

    4. Je connais ces deux rues; qui sont en effet dans une partie plutôt ancienne de Rouen !

      J'aime

  2. Photonanie dit :

    Et bien ce n’est pas simple en France de poursuivre des études supérieures! Heureusement que chez nous il suffit de s’inscrire dans l’université ou la haute école choisie. Je comprends mieux pourquoi on voit tant de voitures immatriculées en France sur nos campus.
    Bon courage à eux et surtout aux parents 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Sincèrement, on fait subir des horreurs à nos enfants. Un enfant peut avoir 18/20 de moyenne au bac et descendre à 3/20 en classe préparatoire. C’est humiliant et désespérant. Lorsqu’ils survivent, la suite de leurs études est tellement plus facile.
      Ils sont recherchés dans les pays étrangers, car ils ont appris à travailler efficacement.
      Bonne journée Photonanie.

      J'aime

  3. Très jolis photos, le bleu de la deuxième est si intense contrastant avec le blanc des fleurs, presque surréaliste !
    Bonne journée

    Aimé par 2 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      Merci Pierre. Les logiciels de retouche comme Lightroom font des merveilles…. 😉
      Bonne journée,
      Régis

      Aimé par 1 personne

    2. Ah je me suis fait avoir comme un bleu ! 🙂

      Aimé par 1 personne

  4. Antoine Jumelle dit :

    Bravo pour les deux « petits » et aux parents.
    PS je connais du monde à Besançon

    Tiens tu savais que la cédille a été inventée par un certain monsieur Duçon ? 😂

    Aimé par 2 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      Je transmets Antoine ! Pour l’heure, c’est Brest, samedi sans doute Besançon et peut-être Grenoble.
      Non, mais c’est savoureux ! Cela me rappelle une répartie attribuée à Sacha Guitry. On lui parlait de la ville de Macon en ajoutant « tout de même, Macon quel drôle de nom pour une ville ». Et l’autre de retourner, avec sa voix traînante un « Et alors, je m’appelle bien Sacha ! ».
      Bonne journée Antoine.

      Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Champollion ! Je requiers ton aide, steuplé ! 🤗

      Aimé par 1 personne

    2. Solène Vosse dit :

      Euh, j’avoue avoir un peu de mal, là…. écrire noir sur noir, pas évident.
      Enfin, je vais essayer. Je voulais donc dire: ainsi va la vie. Un jour, les enfants quittent le nid.
      Mais là dis-donc, Brest, Besançon ou Grenoble ( tiens comme monsieur Toutlop’ de Rouen à Grenoble)… et ce avant le 31 août, ça fait court et beaucoup d’interrogations encore. Avec en parallèle l’installation de Paul qui se poursuit à Nevers.
      Bon courage mon Emplumé. Et toute belle fin d’après-midi à toi. Bisous. A bientôt 😘❤🌹

      Aimé par 1 personne

    3. Maux&Cris dit :

      Oui c’est tendu comme timing ! Ils abusent en donnant les résultats si tard !
      Nous parlions de ce point avec Paul à midi, les filles et Guillaume étant partis à Rouen pour démonter des meubles et ramener tout ce qui sera possible. Il me disait que si Lola avait eu une école l’an dernier les choses auraient été plus simples. Et oui, si ma tante en avait…
      Bonne fin d’après-midi ma chère SOLène. Bisous
      🌹❤️😘

      Aimé par 1 personne

    4. Solène Vosse dit :

      Si ma tante en avait, on l’appellerait mon oncle, pas vrai ? 😊
      😘

      Aimé par 2 personnes

    5. « Ils abusent en donnant les résultats si tard. »
      Il me souvient que de mon temps (voix tremblotante….), j’ai connu mon admission définitive à Grenoble deux jours avant la rentrée scolaire (mais j’y suis un peu pour quelque chose). Je suis donc parti à Grenoble en catastrophe, n’y connaissant rien ni personne (et en période de grève SNCF [deux heures debout sur un pied dans les toilettes du wagon corail Paris-Lyon]). Deux semaines plus tard, j’ai reçu un message de mes parents (il faut dire que c’était aussi une période de grèves de la Poste), m’apprenant que j’étais aussi admis à Centrale Lille, autre école qui m’intéressait. Mais bon, entre temps, je m’étais installé à Grenoble, et j’y suis resté !

      Aimé par 1 personne

    6. Maux&Cris dit :

      C’est encore pire ce qui t’est arrivé ! Du coup tu as fait quelle école à Grenoble ?

      Aimé par 1 personne

    7. Oh pire, c’est un grand mot ! C’est le privilège de la jeunesse que de pouvoir vivre ce genre de situations sans (trop) se poser de questions. C’était la vie et c’était comme ça.
      Pour mon école, à l’époque elle s’appelait ENSIEG (Ingénieurs Électriciens de Grenoble), partie électro-technique, et avec l’option en 3e année électro-nucléaire, car entre les discours anti-nucléaires qui avaient lieu à l’époque, mais dont je sentais que le taux de crédibilité était proche du 0,01 %, et le discours rassurant et paternaliste du gouvernement, dont le taux de crédibilité était (pour moi à l’époque) de l’ordre de 10%, je me suis dit que le mieux, c’était de prendre cette option pour connaître la VÉRITÉ !
      Voilà Régis, tu sais tout (ou presque) de mes études !
      Bonne soirée !

      Aimé par 1 personne

    8. Maux&Cris dit :

      Je connais l’école de nom. Lola ne s’y est pas intéressée, plus chimiste dans l’âme.
      Le nucléaire, on a craché dessus sans vergogne, il aura fallu que l’on ait besoin de faire des économies en CO2 pour se rendre compte de ses vertus…
      Dans les histoires de date rigolotes, je suis parti au service militaire le jour de mon anniversaire. Joyeux anniversaire Régis ! 😂

      Aimé par 1 personne

    9. Un anniversaire qui a dû te marquer !
      Bonne soirée Régis.

      Aimé par 1 personne

  5. francefougere dit :

    Des couleurs splendides – mises en valeur 🙂 🙂 🙂 par le cadrage

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Merci. C’est pour cela que j’ai recadré ! 😎

      J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

The deceptive minds

Works of pain, guilt, pleasure and fantasy

The World Is Just Awesome

Witnessing Miracles

Les lectures de Marie

Ou de la bibliothèque à l'imaginaire

Recuperation

Just a reflection of me.......

𝑻𝒐𝒓𝒏𝒂𝒅𝒐 𝑶𝒇 𝑪𝒉𝒂𝒐𝒔 🌪

Thoughts, experiences and learnings in a turbulent time

%d blogueurs aiment cette page :