Maux & Cris

Textes, Poèmes, Livres, Rêves et autres billevesées

L’Emplumé se balade en Normandie…

Je lorgnais sur cette possibilité de participer à une balade en moto en groupe. Ma jeune pratique et mon état de santé quelque peu brinquebalant m’en avaient dissuadé jusque-là. Deux balades précédentes m’avaient attirées. L’une visait la visite d’un site de lancement de V1, dans la forêt d’Eawy au nord de Rouen (abandonnée à cause d’un vent un peu fort), l’autre était dans mon coin, passait par Anet, et Yvry la Bataille (je n’avais pas osé).

Les organisateurs (Shaark GTX et Lina Linette) ont repositionné la visite du site V1 pour le samedi 1 août. Toujours avide de repousser mes limites, je décide de participer, sachant qu’en terme de distance, la balade approcherait les 300 kilomètres, soit deux fois plus que ma plus longue balade jusque-là.

Départ de la maison un peu après 9h00. Je retrouve Lina et Alain sur le parking de Carrefour. Déjà, une grosse surprise, Alain a un Yamaha 1300 cc. Le groupe Facebook organisateur s’appelle « les 125cc de Normandie ». Le fait qu’un (très) gros cube se retrouve avec des 125cc montre l’ouverture d’esprit du groupe. Il parait que la cohabitation entre 125cc et gros cubes n’est pas toujours aussi évidente.

Très vite je me retrouve coccooné en seconde position, Lina ouvrant la route et Alain en troisième position roulant plutôt sur la gauche de notre voie histoire de nous protéger des autres véhicules. Déjà, à ce moment, je prends conscience de la bienveillance qui baigne dans ce groupe. J’ai connu des contextes où l’on parlait beaucoup de bienveillance, mais derrière le mot, il n’y avait pas grand chose. Ici c’est la pratique qui est bienveilllante, c’est concret.

J’ai vraiment l’impression, comme cela doit faire à tout « débutant », de partir à l’aventure. Jusqu’à Gaillon, j’avais déjà fait cette route. Après, c’est l’inconnu. C’est la découverte de ce que l’on voulait faire sans l’oser. Pont de l’Arche, Tourville, arrivée à Rouen par Amfreville-la-mi-voie. Je connais déjà cette partie, ma fille Lola habitant à Rouen depuis trois ans. Mais la route en moto n’est pas la même qu’en voiture. Il faut être encore plus vigilant.

Pont Flaubert à Rouen / Flaubert bridge in Rouen

Sous le pont Flaubert / Under the Flaubert bridge

Nous arrivons en dessous du pont Flaubert où nous retrouvons les motards qui habitent autour de Rouen. Nous serons 10 sur 9 motos, Elo Lolo et Shaark roulant ensemble. Petite pause, retrouvaille pour la majorité qui se connait déjà et découverte pour les autres, dont Dimitry et moi. Le « convoi » est organisé, et nous repartons vers le nord pour rejoindre le site V1.

On emprunte des petites routes, parfois au milieu des bois. Nous arrivons au site V1 vers 12h00.

On sort les casse-dalles des sacs, assis sous les grands arbres. Il y a très peu de monde, peu de bruit. Quelques vannes fusent, les motards aiment bien se vanner. Aucune méchanceté et toujours avec le sourire.

Nous visitons le site. Des baraquement, des endroits de stockages, une réserve d’eau, une centrale de ressources (pompe à eau, générateur d’électricité,…), le clou étant la rampe de lancement avec son V1. Les missiles partaient à 150 km/h pour atteindre une vitesse maximum de 600 km/h. En moins de 30 minutes ils pouvaient s’abattre sur Londres, distante de moins de 300 kilomètres à vol d’oiseau, ou plus exactement à vol de missile… un panneau à l’entrée du site place sur la carte les quelques 117 sites de lancement de V1 que les Allemands avaient créés. Cela parait inimaginable vu depuis maintenant !

On reste à discuter avant de repartir direction Dieppe, toujours via des petites routes. Arrivée à Dieppe vers 16h00. Beaucoup de motards, que des gros cubes, quelques superbes Harley. Nous trouvons une table pour absorber un raffraichissement. Les discussions reprennent. Beaucoup d’histoires de balades, de chutes, de matériel. On parle de chicanes aussi. Ceux qui les ont, ceux qui ne les ont plus. C’est un gag récurrent. On a du rester une bonne heure.

On repart direction Saint Valery en Caux. La route est droite, toute droite. Cela change des petites routes d’avant Dieppe. Nous restons derrière une machine agricole qui nous bouche la vue et il faut attendre un bon moment avant de pouvoir déboiter sans danger. À Saint-Valéry en Caux, nous posons les casques côte à côte sur le muret. La mer est un peu vert laiteux et les falaises de calcaire n’en finissent pas de rapetisser à perte de vue sur notre droite.

Au moment de repartir, un gendarme ou policier passe devant nous. Ceux qui ont bêtement oublié de mettre leur chicane attendent un peu avant de démarrer. Toujours ce running gag… le retour vers Rouen se fera de nouveau par des toutes petites routes. Par endroit du gravier, tout le monde redouble de prudence. A noter qu’il y a une signalétique des dangers, par exemples, la présence d’éléments étrangers potentiellement dangereux sont signalés par des mouvements de jambes au suivant, et ainsi de suite. C’est un mode collaboratif très efficace qui évite d’arriver trop vite sur un ralentisseur, de se prendre une branche qui est sur le bord de la route ou de glisser sur les si dangereux gravillons.

On se retrouve à six chez Shaark et Elo pour partager des énormes pizzas et reprendre les discussions où elles s’étaient interrompues. Merci à eux pour nous avoir ouvert leur table. Il fait nuit lorsque nous repartons. Seb seb nous raménent jusqu’au bon rond-point et rentre chez lui. Le trio de « Vernonnais ou assimilés » finira la route ensemble jusqu’à Vernon. Alain passe devant et nous fait profiter de ses feux. Deux petites pauses pour se dégourdir les pattes et fumer une clope pour ceux qui fument. On se dit le plaisir d’avoir passé une belle journée et je finis les derniers kilomètres en solo. A cette occasion je prends conscience de l’inadéquation de l’éclairage de ma moto pour la conduite de nuit.

Saint-Valérie en Caux – l’infinie douceur / the infinite sweetness

Saint Valéry en Caux – les falaises de craie / chalk cliffs

Il est minuit lorsque je referme le portail. La maison est calme. J’entend juste mon fils Paul, en train de parler et jouer avec le reste du monde et les boom-booms et les annonces d’une fête de village quelque part, je ne saurai jamais où…

Quelle belle journée ! Mais quelle putain de belle journée ! Merci tous les motards du groupe pour votre gentillesse, votre bienveillance et vos sourires. Merci à Lina et Shaark d’organiser de si belles balades, où l’on roule, mais pas que. Chers lecteurs, sachez qu’il existe des motards qui respectent les limitations de vitesse, qui respectent la cohabitation avec les autres véhicules et qui ne passent pas dans les villes et les villages en faisant hurler leurs machines.

Ils s’appellent : Lina Linette, Shaark GTX, Dimitry, Elo Lolo, Seb Seb, Alain, Athé Na et Alex.

Bonne journée les ami(e)s. Aujourd’hui nous fêtons avec Sylvie nos vingt-cinq ans de marriage !! 😍🥂❤️

The Feather is riding through the Normandie…

I was eyeing the possibility of participating in a group motorcycle ride. My young practice and my somewhat rickety state of health had dissuaded me from doing so until then. Two previous rides had attracted me. One was to visit a V1 launch site, in the Eawy forest north of Rouen (abandoned because of a slightly strong wind), the other was in my area, passing by Anet, and Yvry la Bataille (I hadn’t dared).

The organizers (Shaark GTX and Lina Linette) have repositioned the V1 site visit for Saturday August 1. Always eager to push my limits, I decided to participate, knowing that in terms of distance, the ride would approach 300 kilometers, which is twice as much as my longest ride so far.

Departure from the house a little after 9:00 a.m. I find Lina and Alain in the Carrefour parking lot. Already a big surprise, Alain has a Yamaha 1300 cc. The organizing Facebook group is called « les 125cc de Normandie ». The fact that a (very) big cube ends up with 125ccs shows the openness of the group. It seems that the cohabitation between 125cc and big cubes is not always so easy.

Les motos se reposent, les motards aussi / Motorcycles rest, bikers too

Very quickly I found myself coccooned in second position, Lina leading the way and Alain in third position driving more to the left of our lane just to protect us from other vehicles. Already, at this moment, I become aware of the benevolence which bathes in this group. I have known contexts where there was a lot of talk of benevolence, but behind the word there was not much. Here it is the practice that is benevolent, it is concrete.

I really have the feeling, as any « newbie » should do, to go on an adventure. Until Gaillon, I had done this route before. Afterwards, it’s the unknown. It’s the discovery of what you wanted to do without daring. Pont de l’Arche, Tourville, arrival in Rouen via Amfreville-la-mi-voie. I already know this part, my daughter Lola living in Rouen for three years. But the road by motorbike is very different from that by car. We must be even more vigilant.

We arrive below the Flaubert bridge where we find the bikers who live around Rouen. We will be 10 out of 9 motorcycles, Elo Lolo and Shaark riding together. Small break, reunion for the majority who already know each other and discovery for the others, including Dimitry and me. The « convoy » is organized, and we set off again towards the north to reach the V1 site.

We take small roads, sometimes in the middle of the woods. We arrive at the V1 site around 12h00. We take the breakers out of the bags, seated under the large trees. There are very few people, little noise. Some jokes fuse, bikers like to winnow. No nastiness and always with a smile.

We are visiting the site. Barracks, storage areas, a water reserve, a resource center (water pump, electricity generator, etc.), the highlight being the launch pad with its V1. The missiles went off at 150 km / h to reach a maximum speed of 600 km / h. In less than 30 minutes they could descend on London, less than 300 kilometers away as the crow flies, or more exactly with missile flight … a sign at the entrance of the site places on the map the some 117 sites of launch of V1 that the Germans had created. It seems unimaginable from now on!

We still have to discuss before heading back to Dieppe, still via small roads. Arrival in Dieppe around 4:00 p.m. Lots of bikers, just big cubes, some great Harleys. We find a table to absorb a refreshment. Discussions resume. Lots of stories of rides, falls, equipment. We also talk about exhaust deflector. Those who have them, those who no longer have them. It’s a recurring gag. We had to stay a good hour.

Alignement de casques / helmet alignment

We leave towards Saint Valery en Caux. The road is straight, very straight. This changes the back roads before Dieppe. We stay behind an agricultural machine which blocks our view and we have to wait a long time before being able to disengage without danger. In Saint-Valéry en Caux, we place the helmets side by side on the wall. The sea is a little milky green and the limestone cliffs keep getting smaller as far as the eye can see on our right.

When leaving, a gendarme or policeman passes in front of us. Those who stupidly forgot to put on their chicane wait a little before starting. Always this running gag… the return to Rouen will be done again by very small roads. In places of gravel, everyone is extra careful. Note that there is a sign of dangers, for example, the presence of potentially dangerous foreign elements are indicated by movements of the legs to the next, and so on. It is a very effective collaborative mode that avoids arriving too quickly on a speed bump, getting caught in a branch that is on the side of the road or slipping on such dangerous gravel.

We are six bikers at Shaark and Elo’s to share huge pizzas and resume the discussions where they left off. Thanks to them for opening their table to us. It is dark when we leave. Seb seb takes us back to the right roundabout and goes home. The trio of « Vernonnais ou assimilés » will finish the road together until Vernon. Alain get the pole position and lets us take advantage of his lights. Two short breaks to stretch our legs and smoke a cigarette, for those who smoke. We say we are pleased to have had a great day and I finish the last few kilometers solo. On this occasion I became aware of the inadequacy of the lighting on my motorcycle for night driving.

It’s midnight when I close the gate. The house is calm. I just hear my son Paul, talking and playing with the rest of the world and the boom-booms and the announcements of a village party somewhere, I’ll never know where …

Bateaux amarrés à Dieppe / Boats moored in Dieppe

What a beautiful day ! But what a fucking beautiful day! Thank you all the bikers in the group for your kindness, your kindness and your smiles. Thanks to Lina and Shaark for organizing such great rides, but not just that. Dear readers, know that there are bikers who respect the speed limits, who respect cohabitation with other vehicles and who do not pass through towns and villages making their machines howl.

They are called: Lina Linette, Shaark GTX, Dimitry, Elo Lolo, Seb Seb, Alain, Athé Na and Alex.

Have a nice day, friends. Today we are celebrating with Sylvie our twenty-five years of marriage !! 😍 🥂❤️

Crédits : textes et photos Régis Vignon.
Credits : texts and photos by Régis Vignon.

29 réflexions sur “L’Emplumé se balade en Normandie … – The Feather is riding through the Normandie…

  1. Quelle belle journée, un peu fatigante, peut-être ?
    Ça a été, la glace à la vanille dans la combinaison de moto ?
    Bonne journée, Régis.

    J'aime

    1. Maux&Cris dit :

      Non, penses-tu ? J’ai un peu mal partout aujourd’hui. Mais dans la balance, c’est rien par rapport au plaisir que j’ai pris.
      J’ai dépassé mes limites sur plusieurs plans, rencontré des gens vraiment adorables, respectueux et bienveillants, découvert un site incroyable.
      Je confirme, la glace à la vanille, ça marche d’enfer. Je suis en train de déposer un brevet, il y a vraiment un gros créneau. En plus je monte la boite qui vend les glaces. Tant qu’à faire…. En fait, la météo était idéale, il n’a pas fait trop chaud. Le jour avant cela aurait été un enfer…. je n’aurais jamais eu assez de glace pour tenir le choc !
      Bonne journée Jean-Louis
      😎

      Aimé par 1 personne

    2. Tu m’étonnes Régis ! Mais c’est de la « bonne » fatigue, tout ça. Et puis dépasser ses limites tout en rencontrant de chouettes personnes, c’est super aussi.
      Pour la météo, c’est pareil ici, canicule vendredi, et un temps plus clément samedi et aujourd’hui.
      (P.S. Aux fêtes, bon anniversaire de mariage !)

      Aimé par 1 personne

  2. Solène Vosse dit :

    Waouh, mais c’est super ! Heureuse pour toi, Régis. Oui quelle putain de belle journée avec Liberté, les potes et les potesses.
    😉
    Merci pour ce partage et toutes ces belles photos.
    Plus qu’à vous souhaiter une heureuse journée d’anniversaire de mariage. 25 ans, ça se fête. Je vous en souhaite encore et encore de très très belles.Beaucoup beaucoup de bonheur à vous deux… 🍰🍰🍸🍸🌹🌹🌹

    J'aime

    1. Maux&Cris dit :

      Ma chère SOLène,
      une vraiment très belle journée. Je suis vraiment heureux de l’avoir vécu ! J’ai parlé récemment des micro-moments de bonheur. Certains sont grandeur nature, à la hauteur de nos espérances, voire même supérieurs à nos attentes. Cela nous comble tellement.
      Tu dois reconnaître un peu ta Normandie. Peut-être que le plus typique était cette petite route qui s’est enfoncée sous terre. De chaque côté, il y avait un talus de deux mètres de haut. Pour moi c’est typique de paysages normands anciens de type bocage. Peut-être je divague…
      Je pense que l’on fêtera cela plus tard. La période est tendue. Nous attendons les résultats de Lola aux concours. Elle a accès aux notes, qui sont corrects selon elle, mais nous paraissent bien bas. Mais les notations des classes préparatoires sont tellement dures, et les coefficients appliqués par les écoles tellement abscons que l’on ne sait plus quoi penser. Du coup. on va attendre un peu pour fêter quoi que ce soit….
      Merci pour tes souhaits. J’aimerais que cela dure, à condition que je sois en forme. Sinon, quel intérêt ? Et dans ce domaine, on ne maîtrise pas tout…
      Je t’embrasse et te souhaite beaucoup de courage pour la reprise qui, si j’ai bien compris, s’approche à grands pas.
      Ton emplumé,
      🌹❤😘

      J'aime

  3. Pigraï Flair dit :

    C’est chouette de vivre ça. Vive l’instant présent! Tes photos sont super belles et cela nous permet de voyager aussi. Bel anniversaire! Alan

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Merci Alan. C’est très gratifiant de lire des mots comme les tiens. Merci beaucoup de me faire part de ton ressenti. Cela me fait vraiment très plaisir.
      Bonne journée Alan,
      Régis

      J'aime

    2. Pigraï Flair dit :

      👍Profite de la vie🚴‍♀️

      Aimé par 1 personne

    3. Maux&Cris dit :

      C’est bien mon objectif. La vie c’est précieux et fragile. Et puis si je ne vis pas ma vie, qui le fera ?

      J'aime

    1. Maux&Cris dit :

      Merci Mister Bump. 😎

      Aimé par 1 personne

  4. Séb Seb dit :

    Merci à toi pour ce bel hommage à notre groupe ! Tu sera toujours le bienvenue dans les prochaine balades que nous ferons. Comme tu le fait très bien remarquer, même si le groupe s’adresse en priorité aux 125cc, tout le monde est bienvenue à condition que les plus grosse cylindrée accepte de rouler à notre vitesse. La seule limitation est qu’il faut avoir la bonne humeur et le respect des autres ! J’espère te revoir bientôt parmi nous, en tout cas, tu y sera toujours le bienvenue !

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Merci Séb d’avoir laissé un mot sur mon blog.
      Sincèrement, c’était très long pour ma petite forme. Hier, je n’en ai pas souffert 😄 mais aujourd’hui j’ai un peu 110 ans, si tu vois ce que je veux dire.
      Ma “Liberté” n’ a pas les loupiotes adéquates pour rouler la nuit. Sur le retour, Alain est passé devant pour éclairer la route, mais dans les rond-points je ne voyais pas vraiment les trottoirs. C’est un peu flippant. Et entre Vernon et chez moi, j’étais seul et à la peine.
      Je reviendrai parce que c’est trop cool de passer la journée avec vous, mais je ne sais pas quand.
      Merci pour la bonne humeur et le bon esprit. 👍

      J'aime

  5. ID de femmes dit :

    Comme c’est agréable à lire, ces machines qui forment un groupe solidaire. La bienveillance ne se clame pas, elle se vit sans tapages. Ravie de voir ces photos d’une région que je devrais visiter plus souvent. Belle photo que celle des casques alignés. Belles photos globalement. 25 ans de mariage. Le chiffre a de la gueule. Il est beau à porter seul, il représente la jeunesse, l’insouciance, beau à porter à deux, il représente l’amour durable, tant envié.

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Exactement, ta (j’ose le tutoiement, je peux ?) formule sur la bienveillance est parfaite.
      Quand on est â Lyon et en-dessous, tout ce qui est au-dessus sont des contrées inhospitalières. Je le sais, j’en viens. Mais je sais aussi pour habiter « au nord » depuis 35 ans que c’est tellement faux.
      En fait, je suis fâché avec les chiffres, cela fait 25 ans que nous sommes « ensemble ». Nous ne sommes mariés que depuis 23 ans.
      Comme si je voulais que cela soit plus long.
      Je garde 25 ans, tant pis. 😂
      Bon après-midi Renée !

      J'aime

  6. Photonanie dit :

    Chouette journée que tu nous fais partager avec quelques belles photos à la clé. C’est vrai que c’est beau la Normandie 👍
    Et si j’ai bien compris bon 23ème anniversaire de mariage et/ou 25 ème de vie commune, au choix 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Merci Photonanie. Oui, c’est beau la Normandie. Il faut venir.
      Tu as tout bien compris. 😃
      Bonne journée,
      Régis

      J'aime

  7. Lina Linette dit :

    Merciiii Régis pour ce récit sur notre balade et ton ressentie. Un plaisir d’avoir fait ta connaissance. Et ravie que ça se soit bien passé pour toi 😉 C’est avec un grand plaisir que nous te reverrons dans une de nos balades ou l’esprit convivial règne, ce qui est aussi le but de notre groupe. Mais la prochaine je t’accompagnerai jusqu’à chez toi, je sais trop ce que c’est que de rouler seule dans la nuit 😉 Bonne journée Régis et à très bientôt quand tu le souhaites

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Oh c’est trop gentil ! Ça a été pour rentrer, j’ai été doucement J’ai juste été surpris par l’indigence de mes feux. Je ne sais pas si on peut monter des « vraies » loupiotes sur ma bécane. Je m’en suis rendu compte quand Alain était devant moi. Ses feux éclairent très bien. Dans les rond-points, j’étais dans un trou noir et voyais à peine les trottoir. Pas très rassurant.
      Je ne te demanderai pas de me raccompagner, mais je te remercie d’y avoir pensé.
      A très bientôt, bonne semaine. 😘
      P.S. : je vois que tu as trouvé comment faire pour pouvoir laisser un commentaire. 😉 tu me diras l’astuce, s’il te plait ?

      J'aime

  8. bertri13340 dit :

    Une région que j’aime bien. En particulier pour ses fromages. En particulier le Livarot galonné comme un Colonel. J’ai surement le Côte du Rhône pour accompagner…

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Effectivement, il faut du vin avec du corps pour le Livarot, qui a son caractère ! Les fromages Normands ont du coffre !! 😂

      J'aime

  9. bertri13340 dit :

    Mince il manque un s à fromages si tu peux le rajouter en modifiant. Merci

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Oui, c’est fait. 😉

      J'aime

  10. Antoine Jumelle dit :

    Premier grand riad trip!
    V

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      De 9h00 à 12h00 et 335 bornes ! J’ai plus que doublé mon nombre max de kilomètres…

      J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

L'Oeil Noir

Blog de Lectures - Chroniques littéraires tendance Thrillers / Romans Noirs

The Biveros Effect

To Travel is to Live

Thoughts on Papyrus

Exploration of Literature, Cultures and Knowledge

%d blogueurs aiment cette page :