Maux & Cris

Textes, Poèmes, Livres, Rêves et autres billevesées

Il est des prises de conscience difficiles, du genre de celles que l’on a de cesse de nier. Toujours reporter ce moment où la réalité vous assène un grand coup de poing dans la gueule. Sans prévenir. Enfin si, en prévenant, mais on se garde bien de considérer les petits signaux discrets et légers que notre cerveau nous envoie. Certains sont forts pour les capter et les intégrer dans leur logiciel, d’autres préfèrent ne voir que le reflet de leurs projections, une réalité travestie qui nous arrange.

Comme par exemple, lorsque vous croyez en quelqu’un, en son affection, que vous croyez à la réciprocité de ses sentiments. Et que vous vous rendez compte que cette personne ne vous calcule plus du tout, qu’elle ne vous lit plus, ne vous like plus, et que cela dure depuis des mois. Vous lui êtes devenu étranger et vous n’avez rien vu. Pourtant vous savez l’impermanence des choses et des êtres. La prise de conscience est douloureuse, mais l’expérience nous apprend à ne pas nous encombrer avec des bagages inutiles. L’affaire est close. Point. Barre.

Adieu

Tu ne me vois plus
Tu joues l’indifférente
Je ne suis plus là

L’Emplumé – 24 juillet 2020

On est bien dans le thème de ce blog !

J’ai eu beaucoup de retours très positifs ces derniers jours. Je les considère avec bonheur, un peu étonné, toujours comme si c’était immérité, on ne se refait pas. Je les apprécie à chaque fois comme si c’était ma première fois. Ce n’est pas une formule, juste la vérité. Comme la personne qui tient le magasin Zimlia à Marines. François lui parle de Mauxetcris. J’ai eu la surprise aujourd’hui d’avoir un commentaire très sympathique de sa part.

Zimlia
Boutique de créateurs
17 place Ernest Peyron
95460 Marines
01 34 42 52 82
Le site de zimlia est derrière ce lien

Merci

Surprenant hasard
Crée un lien impossible
Et grande joie

L’Emplumé – 24 juillet 2020

Crête de rose ! Merci pour vos compliments ! Ça fait vraiment du bien.

 

Dans le livre de Cesare Pavese que je lis actuellement, j’ai trouvé un passage qui éclaire très bien les micro-moments dont je parlais hier. ‘Ayant renoncé à tout, les petites choses qui nous restent encore se gigantifient. C’est en somme un moyen d’extraire le suc des moindres choses, ordinairement négligées.’

Cesare Pavese expliquait une phrase de Mathieu. Certes, il n’y a rien de religieux en moi, mais en l‘occurrence, je partage cette vision sur les petites choses, comme l’ont mes ami(e)s qui s’occupent de faire pousser les fleurs et les plantes et qui profitent de chaque moment de la pousse. C’est un peu le « il faut cultiver son jardin » que Voltaire place dans la bouche de son Candide. Un peu seulement. Les interprétations sont différentes, mais Voltaire, en disant que c’est à l’homme de cultiver son bonheur sur terre, posait une banderille dans le dos des religieux, pour lesquels on ne vivrait que pour mériter ou pas sa place au paradis. Au « demain on rase gratis », je préfère le « vivre maintenant ».

Maintenant

Vivre maintenant
Demain on rase gratis
Quelle est ta ligne ?

L’Emplumé – 24 juillet 2020

Alors, quelle est ta ligne ? Maintenant ou un jour peut-être ?

 

Je vous souhaite une très belle journée les ami(e)s. Bonnes vacances à celles et ceux qui les commencent ou y sont encore.

Crédits : textes, photos et images photoshop de Régis Vignon

27 réflexions sur “L’Emplumé tranche, remercie et conforte ses positions…

  1. Bien vu, bonne position, à méditer, amitiés

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Merci Christine. Je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit, mais je suis impressionné par vos publications. Ce ne doit pas être évident de trouver systématiquement un texte capable d’illustrer correctement vos tableaux. Et vous touchez à tout coup. Bien plus dur que l’inverse que je pratique.
      Bonne journée et bonne fête rétroactivement !
      Amitiés,
      Régis

      J'aime

  2. Ça y est, j’ai reçu ton recueil, Régis !
    Les textes présentés dedans me semblent intéressants (je n’ai pas encore tout lu, et le tien est en dernière position, ordralfabétix oblige), et l’objet-livre est bien fait. L’éditeur ne s’est pas moqué de vous, comme c’est trop souvent le cas.
    Ta citation de Cesare PAVESE me semble à méditer (et non à m’éditer).
    Je te souhaite une très bonne journée.
    (P.S. attention pour les haïkus, la grande difficulté que nous avons, nous autres français biberonnés au vers classique et au sacro-saint hémistiche, et de produire un vers médian qui comporte SEPT syllabes, et non SIX comme cela nous vient spontanément).

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Heureux et rassuré que l’envoi soit arrivé à bon port.
      La citation de Cesare Pavese a résonné au moment opportun. Quelle chance ! Je suis bien d’accord, il y a de quoi développer.
      Oui c’est sept. J’ai peut-être fait une boulette, mais c’est bien ce que je compte quand je les bricole.
      Bonne journée Jean-Louis, et bon week-end. 🎶🎶🎶

      J'aime

  3. Photonanie dit :

    Je suis hermétique aux haïkus, ça doit être génétique mais je vis ici et maintenant en gardant un oeil sur demain, rarement dans le rétroviseur.
    Bonne journée
    http://www.photonanie.com

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Génétique, tu crois ? Plutôt culturel, non ? Ici et maintenant, c’est le mieux, je suis bien d’accord.
      Bonne journée Photonanie.

      J'aime

  4. Antoine Jumelle dit :

    Tiens, ça éclaire mon samedi matin tout ça.. bonne journée a tous!

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Bonne journée lumineuse Antoine !

      J'aime

  5. Moi aussi je préfère le « Vivre maintenant » 🙂
    Pour le reste, les gens qui vont, qui viennent, qui restent, qui partent…. J’appelle ça de la sélection naturelle. Quand une porte se ferme, il y en a toujours une autre qui s’ouvre.
    Bon weekend, Régis !
    Biz de Dom

    Aimé par 2 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      Position empreinte de philosophie. C’est bien vrai.
      Bisous Dom et bon week-end,
      Régis

      Aimé par 1 personne

  6. Arun Kumar dit :

    Which language you are using main&cris ??

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Hi Arun ! I’m living in France, so I’m using french language. I feel myself unable to write correctly in english. Where are you Arun ?

      J'aime

    2. Arun Kumar dit :

      Hii, Creators thank you for your reply 👍
      Well I’m from india I also unable to write perfect English language, Even I can’t speak English, because my native language is Hindi ☺

      Aimé par 1 personne

    3. Maux&Cris dit :

      Happy to be connected with you. I will try to write in English one day. Perhaps with some haïkus.

      J'aime

    4. Arun Kumar dit :

      I also try to speak english, &Write too.

      Aimé par 1 personne

    5. Maux&Cris dit :

      Tomorrow you will read in english three haïkus written in french yesterday !

      J'aime

    6. Maux&Cris dit :

      And my site is mauxetcris. It’s playing on words. Maux is like pain, and it sounds like Mots (words). Cris is screams. Mauxetcris (pains and screams) sounds like Motsécrits (written words).

      J'aime

  7. Solène Vosse dit :

    Re… re, mon cher Emplumé.
    Je vois que Cesaré Pavese t’a fortement remué. Ce que je comprends. Cela m’est arrivé il y a qq mois. J’avais publié plusieurs citations, photos et même rédigé un petit texte, car sa fin m’avait bouleversée. Aucun écho ! A part Antonio mon fidèle ami Facebook italien, pas un like. Les gens n’en n’avait strictement rien a faire de Cesare Pavese ( comme du reste la plupart du temps, cela dit en passant). Du coup, j’ai mis les posts en privé ( pour  » moi uniquement) comme je fais très très souvent sur mon blog avec une majeure partie des billets. Quand par exemple, 9 personnes sur 10 ( en moyenne) ont liké sans lire le billet. La course aux likes ( juste pour se dorer l’ego) ça ne me motive pas.
    Donc, on en en revient a cette forme de « ghosting » que, sur les réseaux sociaux, l’on subit tous plus ou moins, en tout cas plus souvent qu’à notre tour. Mais bon, en même temps, c’est une sélection naturelle qui se fait. Ne restent que les meilleurs, et c’est très bien ainsi.
    Ah, tu parles aussi du « il faut cultiver son jardin » de Voltaire.Eh bien, ce sujet fit l’objet du tout premier billet de ce blog. Hein, comme quoi.
    C’est dire si je te comprends.. 😉
    Et puis, je vois également que tu as bien accroché aux haïkus. Tu me diras, c’est un entrainement ça qui n’est pas inintéressant. Au contraire. C’est juste que c’est très difficile pour moi de faire cette économie des mots. Mais bon, l’exercice ne me déplait pas.
    Voilà, pour ce soir, mon cher Emplumé. J’ai encore bcp de retard de lecture sur mes blogs chouchous, vacances oblige. C’est surtout qu’il y a une partie de la famille qui vit à Paris, on ne se voit pas souvent. Donc on évite de sortir portables et tablettes trop souvent. Et puis je mets la touche finale du recueil de poésie que je voudrais voir publié pour la rentrée au plus tard. Tout ça occupe !
    Mais je me rattraperai, je me rattrape toujours.
    Avec toute mon amitié. Bisous. A bientôt. Au plaisir de te lire.

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Décidément, nous apprécions les mêmes choses !
      Les haïkus m’ont bien accroché en effet. Le Japon me fascine. Mon fils aussi est dingue de ce pays. Il m’a fait connaitre aujourd’hui le shakuhachi, une flûte dont seuls moines avaient le droit de jouer, avec une notation particulière, qui n’a rien de commun avec ce que l’on peut connaître. Cette musique n’a pas de thème, mais est plutôt comme une rivière… seul le Japon pouvait accoucher de cela !
      Un recueil de poésie !! Je suis client ma chère SOlène !
      A propos, pourras-tu me communiquer en MP à quelle adresse je pourrai te faire parvenir le Stupeur et confinements dédicacé que tu sais ?
      Je t’embrasse ma SOlène. A très vite.
      🌹❤️😘

      J'aime

    2. Solène Vosse dit :

      Ah oui ! Mais oui, bien sûr. Je t’écris dans la journée de demain. Messenger.

      En tout cas, j’ai accroché avec Haruki Murakami. 3 volumes d’affilée plus celui sur la musique. Je fais une pause et je m’y remettrai . J’en ai encore à lire 💖

      Aimé par 1 personne

  8. Solène Vosse dit :

    Euh, non pas « CE » ( blog) mais MON ( blog), tu l’auras compris ☺

    Aimé par 1 personne

  9. bertri13340 dit :

    Marines ! Dans le temps, il y a 35 ans, nous allions entre copains en boîte dans ce coin… Un peu après Marines !

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      C’est à 45 km de chez moi. 😉

      J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

The Lightening bug

A Simply Complicated Perfectly Flawed Mess

Kate Lunsford

Reflective Writing

ricercare

j'ai descendu dans mon jardin

Books for Life

Here you gone find information about all my books and about my crazy thoughts.

Aditya Mishra

Political Satire, Digital Trending World

%d blogueurs aiment cette page :