Maux & Cris

Textes, Poèmes, Livres, Rêves et autres billevesées

Le candidat, j’écris le candidat par facilité, il peut tout aussi bien s’agir d’une candidate, doit répondre à 100% aux critères. La moindre imperfection, le moindre doute et c’est la porte ouverte à une foirade garantie. / The candidate, I’m writing the candidate for convenience, it could just as well be a male or a female, must meet 100% of the criteria. The slightest imperfection, the slightest doubt and it’s the door open to a guaranteed mess.

Cela monte doucement à travers des champs dorés déjà moissonnés, comme peignés par des géants. Je m’arrête assez vite et me retrouve au milieu d’un silence impressionnant. C’est beau, silencieux mais ça pue comme si j’étais à côté d’une porcherie. Je mets cela sur le compte des engrais. / It rises gently through golden fields already harvested, as if combed by giants. I stop quite quickly and find myself in the middle of an impressive silence. It’s beautiful, quiet but it stinks like I’m next to a pigsty. I put it down to the fertilizers.

La première fois ce fut éprouvant et déstabilisant. La personne qui pratique cet art depuis longtemps ne l’admettra sans doute pas, aveuglé par des années d’une ascèse poussant le sens du détail au bout de sa vie, si j’ose dire. Mais à part quelques purs psychopathes, chacun a bien dû vomir un peu la première fois. / The first time it was trying and unsettling. The person who has practiced this art for a long time will probably not admit it, blinded by years of asceticism pushing the attention to detail to the end of his life, so to speak. But apart from a few pure psychopaths, everyone must have vomited a little the first time.

Un journal est-il réellement fait pour soi-même ? Ou ne serait-ce pas plutôt pour la postérité ? Ne serait-ce pas simplement le refuge pour ne pas perdre ce qui le traverse. Un sauvetage, un havre pour d’éphémères fulgurances.
Is a journal really made for yourself? Or would it not be more for posterity? Wouldn’t it be simply the refuge not to lose what is going through him. A rescue, a haven for fleeting flashes.

The other side to the knowns

Write what you feel, coz it doesn't make you fear

Brother's Campfire

Gather 'round and hear a tale...

Tears Of The Pen

𝑲𝒂𝒈𝒐 𝑾𝒂 𝑲𝒊𝒎𝒂𝒏𝒊

Maxinfo24

Site d'actualité