Le petit billet s’emplume…

A voté… le petit bruit de la fermeture de l’urne s’est fait entendre plusieurs fois dans la journée. Les assesseurs ont surveillé le comptage des voix. Ici, je glisse un roulement de tambour, histoire d’ajouter une certaine tension dramatique… rrarrarra…rrata…rrarrarra…rrata… tension insoutenable !

Oyé ! Oyé ! Du fond des ruelles s’élève une clameur. Au milieu du brouhaha de discussions qui n’ont rien à voir avec le sujet, l’un engueule son voisin qui fait trop de bruit, l’autre hurle pour réclamer un peu de silence, on entend des « allez viens boire encore un coup, le dernier », puis, « nan j’peux pas, ma bergère va m’allumer », ici un « maman, c’est encore loin ? »,  on distingue « le blog l’emporte, vive le blog ! ».

Vous le reconnaîtrez, il aura la photo de la plume en entête comme ce que vous lisez ! Je pourrais l’appeler mon petit billet emplumé ou même l’emplumé. Ça, c’est fait ! Merci pour vos participations. J’espère que celles et ceux qui préféraient la version Facebook ne tourneront pas le dos à l’emplumé. Sachez en tout cas que vous serez tous les bienvenus. Et surtout, laissez-moi un petit mot, comme avant. Ces petits échanges sont ma respiration.

Ça y est je l’ai, ma pétrolette, elle est toute fière, bien rangée dans le garage et n’attend que moi pour emprunter les chemins de la liberté. J’ai fait l’acquisition du pantalon et des gants qui vont bien. François devrait passer dimanche pour m’apporter le reste. Je serai alors full équiped pour faire les premiers kilomètres.

La prudence sera mon seul guide. Je vais appréhender la bête, étudier ses réactions, comprendre son fonctionnement. J’ai fait l’acquisition d’un fascicule conseillé par Antoine « Manuel de conduite à l’usage du motocycliste débutant » bien fait et très drôle. La lecture est simple, ludique mais au bout des 30 premières pages, je suis un peu effrayé par la quantité de dangers potentiels.

Il est fort possible que je prenne quelques cours à l’auto-école afin de me sentir plus à l’aise. Vous avez l’anti risque, le maitre étalon du précautionneux, tout en face de vous.

Je ne sais pas si pour vous c’est pareil qu’ici, mais la circulation a repris à fond. Tout le monde se lâche. Lorsque je suis allé à Vernon chercher le fascicule pour motard débutant, j’ai même eu droit a un bouchon. Et oui, même dans nos bleds de province, il y a des bouchons. Et bien, j’aime pas. Ça fait monter la dose de frustration au-delà du maximum raisonnable. Un bouchon, quand on l’extirpe plus ou moins adroitement de sa bouteille, ça va. La perspective de boire un bon verre de vin, c’est du bonheur. Mais le bouchon routier, non définitivement je n’aime pas.

D’ailleurs, puisqu’on en parle, et si on faisait sauter un bouchon ce soir !

Bonne journée les ami(e)s !

6 réflexions sur “Le petit billet s’emplume…

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s