Maux & Cris

Textes, Poèmes, Livres, Rêves et autres billevesées

Pour ses 17 ans, Paul a souhaité organiser une course de Kart avec ses potes de lycées. Excellente idée pour quelqu’un souhaitant intégrer un jour une équipe de Formule 1 en tant qu’ingénieur. Nous avons déjà tourné sur le Circuit de l’Europe à trente minutes de chez nous direction Rouen. Paul me met systématiquement quelques secondes au tour, ce que j’accepte de bonne grâce. Après 46 ans de conduite, nous sommes souvent plus intéressé par le fait de conduire en sécurité que par la performance. Et puis battre son père c’est bon pour son ego. Le mien va bien, merci.

Il y a deux semaines nous avons commencé à stimuler Paul à organiser l’évènement avec ses potes, est-ce que l’idée leur plait, quand sont-ils disponibles ? On se propose avec Sylvie de prendre nos deux voitures pour gérer le transport, de récupérer et ramener ceux qui seraient un peu éloignés du centre de Mantes. L’organisation et l’anticipation ne sont pas des notions innées et leur apprentissage mérite un coup de pouce de l’entourage. Au moins avec nos enfants. Peut-être que d’autres ont embarqué cela dans leur matériel génétique ou se sont fait préparer dès la petite enfance, par de meilleurs parents que nous.

Le jour arrêté est le jeudi 20 février. Une semaine avant, tous les indicateurs sont au vert, la météo prévoit un beau soleil, la troupe des six jeunes est dispo, je réserve donc l’évènement appelé « Enterrement vie de garçon » par la personne du circuit avec qui je converse. Je lui explique que mon garçon, n’ayant que 16 ans, n’envisage pas de se marrier si rapidement, d’autant qu’il n’a pas d’amoureuse ou d’amoureux déclaré(e). Il me dit que c’est le nom donné entre eux  à l’évènement mais que cela couvre bien les anniversaires. La piste sera donc disponible jeudi 20 février à 16 heures pour un briefing, une session d’essai de dix minutes, un briefing de course puis quinze minutes de course. L’évènement se terminera par le podium et la remise des médailles.

Pour réserver il faut payer la place d’une personne. A ma question « Et s’il pleut ? » on me répond « nous avons des vestes et des pantalon de protection, donc la course a lieu ». Il faudrait des conditions vraiment extrêmes pour annuler ou même arrêter la course.  L’affaire est donc engagée. A partir de ce jour, je lorgne discrètement mais quotidiennement sur la méteo de Sotteville sous le Val puisque le Circuit de l’Europe est là. Dès le lendemain, la météo annonce un temps couvert avec l’éventualité de pluie fine à compter de 16 heures. Sauf un jour, je ne me souviens pas lequel, où le soleil s’impose. Mais dès le lendemain retour de la pluie fine avec probalité à 40% ou 50%. Du coup, pas trop d’inquiétude, mais un soupçon de doute s’installe, que je garde pour moi.

En même temps je me sens détaché puisque ne courant pas. Parents avisés, nous avions imaginé que si une défection survenait je remplacerais l’absent afin de préserver le nombre de six minimum imposé pour bénéficier de la formule. Evidemment deux jours avant, l’un des jeunes annonce qu’il ne pourra pas être là. Pas grave, j’aurais le plaisir de me faire battre par Paul et surtout de courir avec Romain, l’un des ses amis, pilote professionel, ayant déjà couru en Kart, en Formule 4 et attaquant cette année une saison de Clio Cup, sans parler des courses de eracing auxquelles il participe, parfois avec des pilotes de F1 d’ailleurs. L’idée de courir avec un éventuel futur champion du monde était plutôt flatteuse.

Notre région est riche en coureur célèbre. Actuellement, sur les trois Français courant en Formule 1, deux sont du coin, Pierre Gasly de Rouen et Esteban Ocon d’Evreux. Le climat normand semble propice à la course…

Serait-ce le climat légèrement humide sur les bords du coin qui confèrerait, comme le climat Anglais l’a fait pour Lewis Hamilton, des qualités de pilotage exceptionnelles.

Pierre Gasly a fini 7ème de la saison 2019. Il a commencé chez Toro Rosso en 2017, Puis Red Bull au côté de Verstappen, un autre immense champion. Il retourne chez Toro Rosso, rebaptisé Alpha Tauri pour la saison 2020. Pierre Gasly est le pilote Français le plus jeune à être monté sur le podium.

Esteban Ocon était pilote d’essai chez Mercedes l’an dernier, et avait réalisé des merveilles avant, chez Force India. En 2020 il a un baquet chez Renault. Nulle doute que son année de pilote d’essai dans la meilleur écurie (Mercedes) lui aura appris énormément et qu’il sera au top cette année. Restera à voir comment la voiture Renault va se comporter. En tout cas, Esteban apportera le maximum à son équipe pour apporter les meilleurs réglages.

Cette saison 2020 de formule 1 risque d’être bien intéressante…

Revenons à notre sortie Kart. Je ne vous plomberai pas avec le fait qu’il fallu récupérer l’un des potes de Paul à Rouen. Ce qui a fait qu’il nous manquait l’un des coureurs à l’heure dite et que nous avons laissé passé quelques tours. Mine de rien ce détail aura son importance dans la suite de l’histoire.

Nous sommes au complet, pendant le briefing, nous voyons la piste qui se mouille et les coureurs en piste driftent de plus en plus. On nous propose des vestes et des pantalons de protection anti-pluie. Nous prenons les vestes mais pas les pantalons. Les Karts sont des 390cc, les plus costauds des karts en location, sur lesquels seul Romain a déjà couru, sachant qu’il a un Kart KZ, une bête de course à vitesses shiftée qui peut monter à plus de 200 Km/h.

La séance d’essai se déroule sous une pluie fine, qui mouille légèrement la piste. Le comportement des Karts change. Il faut freiner avant le virage, et si l’on omet d’accélerer dans le virage, le kart fait un tout droit. La moindre faute et c’est le départ en toupie ou la sortie de route. Nous avons tous fait des fautes, sauf notre Romain qui traite tous les virages en dérapage. Impressionant de maitrise et de régularité. Evidemment, vu le contexte, le record de la piste ne sera pas battu.

Romain se place premier, Paul second, et à ma grande surprise je me retrouve à la troisième place sur la grille de départ. Charly sera quatrième. Charly est péruvien, de père Français, il a eu son permis de conduire au Pérou, mais n’a jamais conduit depuis deux ans qu’il est en France, les deux pays n’ayant pas d’accord sur le sujet. Il expliquera plus tard à Sylvie qu’il a été super content de conduire même s’il n’avait jamais fait de Kart avant. Clément et Alexis avait déjà fait fait une fois du Kart.

Pour le départ de la course, il pleut déjà très fort, la piste est détrempée. Nous aussi. Il nous est impossible de fermer la visière du casque sous peine de voir la buée envahir la visière. Le drapeau abaissé, toute la troupe s’élance. Evidemment Romain est déjà loin devant. Je ne le reverrai que lorsqu’il me doublera. J’admire sa maestria.

Le vent souffle par bourrasque. Nous le prenons de face dans la ligne droite du bas dès que la piste n’est plus protégée par les batiments. La pluie tombe dru, de grosses gouttes s’écrasent sur la visière et sur notre menton passant par l’ouverture de la visquière que nous devons laisser ouverte. La visibilité est réduite. Les conditions sont dantesques. En cas de glissade, on arrive vite à dépasser les vibreurs, la glissière en béton et on se retrouve dans l’herbe et la boue. Evidemment remonter sur la piste dans ses conditions, c’est la toupie à coup sur. A un moment je sors après un tout droit, je fais la toupie et je vois le quatrième qui fond sur moi. Je m’applique à me dégager sans glisser et ouf, je ne perd pas ma place.

Je ne vois plus le quatrième derrière moi. Il est aussi parti au tas juste après moi et ne reviendra pas.

Trois tours avant la fin, dans le dernier virage avant la ligne droite d’arrivée, une flaque d’eau s’est formée, ma trajectoire ne me permet pas de l’éviter et vlan, j’embarque deux litres de flotte qui me trempent la braguette et le haut du pantalon. Romain nous racontera avoir rencontré la même flaque et avoir du chasser l’eau du baquet avec sa main. Dans la ligne droite qui suit j’ai une furieuse envie d’arrêter là. Mais une sorte d’aversion pour la notion d’abandon, qui va avec, me fait rester sur la piste. Je ferai les derniers tours en vitesse lente afin d’arriver sans risque.

Paul me dépasse à l’avant dernier tour, mais pensant que la course était terminée, il fait mine de sortir. Emma lui fait signe qu’il a encore un tour à faire. Je profite sournoisement de l’opportunité pour lui passer devant. Il trouvera le moyen de me redoubler dans le dernier tour.

C’était dantesque, épique. Des conditions contraires, qui l’auraient peut-être été moins si nous avions commencé à l’heure prévu.

Nous étions fourbus, totalement trempés des pieds à la taille, mais contents et fiers d’être arrivés au bout. Emma a effectué la remise des médailles. A la grande surprise de Romain, elle a donné la médaille de vainqueur à Paul afin de fêter son anniversaire avant de la remettre à celui qui la méritait : Romain.

Je remercie Clément qui nous a accueilli et Emma aux yeux verts qui nous a briefé et a surveillé la course. Les deux ont été adorables, souriants et de très bon conseil.

Je vous conseille le Circuit de l’Europe, pour sa piste comportant pas mal de virages différents, pour les Karts 120cc, 200cc et 390cc bien entretenus et pour les personnes qui vous recoivent et vous accompagnent.

Je remercie les amis de Paul.  Ils ont joué le jeu, malgré les conditions exécrables. Ils sont tous intelligents, adorables, drôles et de bon esprit.

Je remercie Sylvie, mon épouse, pour avoir récupéré Charly à Rouen et pour l’avoir ramené à la gare d’Oissel afin qu’il rentre à Rouen retrouver sa famille, et pour avoir assuré le reportage photo, ainsi que pour ses conseils pour gérer les vêtements, sous-vêtements et chaussures 100% trempés.

Kart anniversaire Paul

 

6 réflexions sur “Kart flush !

  1. fidelecastor dit :

    Superbe … merci pour eux et aussi pour nous …
    pouvoir rêver c’est devenu un luxe de nos jours
    Je vais de ce pas poster le lien sur mon blog

    Aimé par 2 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      Merci. Je vais me promener sur votre blog avec délectation !

      J'aime

    2. fidelecastor dit :

      bienvenu, c’est un comptoir de bistro sans prétention, juste le lieu ou se retrouver avec les copains et discuter de notre passion commune, les sports mécaniques …
      Mais pas que …

      Aimé par 1 personne

  2. Maux&Cris dit :

    A reblogué ceci sur Maux & Criset a ajouté:

    Dans cet article, je vois racontais une séance de Kart sous une pluie diluvienne organisée pour l’anniversaire de mon fils Paul. Nous avions couru avec Romain, un ami de Paul.
    Romain Boeckler est coureur automobile. Il a couru en Clio Cup cette année dans l’équipe BRS racing et a gagné assez largement le classement junior.
    Junior c’est moins de 22 ans, Romain en a 19.
    Bravo à lui
    https://www.cliocup.fr/IMG/pdf/60_classement_juniors_clio_cup_france_-_le_castellet.pdf

    J'aime

  3. Quelle bonne description de ta journée !
    J’en retenais mon souffle en te lisant.

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      C’était limite la tempête, on a vraiment pris cher, et Romain nous a mis une sévère pâtée, mais j’en garde un excellent souvenir malgré tout.
      Merci pour ton commentaire.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Thoughts on Papyrus

Exploration of Literature, Cultures and Knowledge

Le retour du Flying Bum

Humeur, humour, toute cette sorte de choses

Mortamon Yapi

Entrez dans le monde de l'imagination...

Le Dix Vins Blog littéraire poétique et cultivant

Littérature, poésie, nouvelles, contes, humour, cinéma, histoire, actualité et société d'hier, d'aujourd'hui, c'est tout cela le Dix Vins Blog : un blog , dix chroniqueurs et plus, des articles chaque jour à lire et à partager

%d blogueurs aiment cette page :