Une première fois…

Je n’aurais jamais pensé en être capable, jamais imaginé avoir envie de le faire. Une carrière entière à faire de l’informatique, du développement, du projet, du support, du management, de la gestion de contrat, des bonnes pratiques, de la gestion de connaissance, des process. Mais jamais de ma vie j’avais ressenti le besoin de monter mon PC moi-même.

J’ai toujours acheté des PC standards, déjà montés. Et puis mon Paul s’est acheté tous les éléments pour se monter un PC gaming, le nôtre étant au maximum de ce qu’il pouvait être « upgradé ». Au bout d’un moment c’est la carte mère qui devient le point faible et qui interdit toute évolution.

Il a donc choisi chaque élément et nous avons fait appel pour le montage à une société de Vernon qui solutionne nos tracas informatiques. J’avais demandé si Paul pouvait rester pour regarder comment le montage se faisait. Ils avaient accepté. Le poste avait été monté et le résultat au top.

J’utilise l’ordi familial pour plein de bonnes raisons mais aussi pour jouer. Et me voilà coincé, tout comme Paul avant qu’il n’ait son PC gaming, avec des jeux qui plantent à cause d’un processeur qui chauffe de trop. L’expérience de Paul ayant bien fonctionné, je lui demande de m’aider à choisir les éléments qui vont bien. Je décide de récupérer sur l’ancienne machine la carte graphique, les deux disques internes ( un SSD et un disque dur 3,5 pouces) et le bloc alimentation.

Ls SSD contient le système et les programmes des suites Office Microsoft et Adobe. Sur le 3,5 pouces, il n’y a rien de vital, seulement des jeux obsolètes. Au départ je ne comptais pas le récupérer.

Aucun souci pour l’ autre disque dur externe de trois téraoctets, sur lequel j’installe mes jeux. Il est connecté par un USB 3.0. Ni pour le NAS avec ses deux disques de 1 TO montés en raid 1, qui répond parfaitement au besoin de sécuriser nos données et nos photos. Le NAS est connecté sur la box ce qui le rend accessible aux PCs, tablettes et smartphones de toutes la famille.

Je contacte la société de Vernon pour le montage. Ils me parlent d’un coût de 85 € et d’une éventuelle difficulté pout récupérer la licence Windows (pourtant acheté chez eux il y a deux ans) et d’un délai de trois jours. Je ne me sens pas de me passer du PC pendant trois jours et l’incertitude sur la licence Windows me dose. Je décide donc de faire le montage moi-même, sachant que je ne l’ai jamais fait avant, en me disant que j’ai bien réussi à faire du pain et des croissants sans être boulanger.

La nature m’a pourvu d’un esprit logique et curieux. Je ne suis pas plus con qu’un autre, il n’y a donc pas de raison d’échouer. Ça c’est affiché en façade…. intérieurement je me dis que j’ai intérêt à m’en sortir si je ne veux pas passer pour le looser de service. Ce qui me met une bonne pression.

Certes j’ai mis du temps, mais pas les trois jours de délai annoncé. J’ai économisé 85 € moins l’argent dépensé pour acheter deux câbles ethernet pour solutionner un potentiel problème d’accès à internet, finalement résolu en fouinant dans les gestionnaire de périphériques pour upgrader les pilotes qui méritaient de l’être.

Finalement j’ai réinstallé aussi le disque 3,5 pouces pour la beauté du geste.

Nouveaux éléments (pour un total de 480€)

  • Boitier : Corsair Carbide 275Q Black
  • Carte-mère : Gigabyte B450 Aorus Elite
  • Processeur : AMD Ryzen 5 3600 (6 cœurs, 3,6 Ghz)
  • Ventilateur pour processeur : Cooler Master Hyper 212 Black Edition ( le processeur est livré avec un ventirad, mais mieux vaut en monter un plus costaud)
  • Mémoire : Corsair Vengeance LPX 16Go (2x8Go) DDR4 3000MHz

Mon REX (c’est pas un chien , mais mon Retour d’EXpérience) :

  1. ne pas récupérer le bloc alimentation. Mon ancienne config avait un énorme faisceau de câbles sans indication. Les quelques vidéos que j’ai regardé m’ont montré que les faisceaux ( je ne suis pas certain du terme, mais du bloc alim sort un gros paquets de câbles chacun avec des prises servant à alimenter en électricité chaque élément de la configuration. C’est ça que j’appelle faisceau) modernes sont mieux foutus, moins gros et chaque prise y est nommée.
  2. bien lire et suivre la documentation de la carte-mère.
  3. faire le montage dans une pièce très bien éclairée.
  4. certains éléments de la carte-mère sont vraiment très petits, j’ai du prendre mes lunettes de lecture pour m’en sortir. Se munir d’une loupe pour bien pouvoir lire les détails et d’une lampe de petite taille qui se faufilera partout.
  5. acheter un stock de patience et pas mal de délicatesse, par exemple pour installer le processeur ou pour enficher certaines prises sans endommager les pin, ou encore pour ne pas tout massacrer lorsqu’on appuie sur le bouton ON et qu’il ne se passe absolument rien….
  6. penser à mettre à jour les pilotes au redémarrage avant tout autre chose.

Attendre d’avoir soixante six balais pour monter mon premier PC, finalement, ça me fait bien marrer !!

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s