Maux & Cris

Textes, Poèmes, Livres, Rêves et autres billevesées

Image par Gerd Altmann de Pixabay
Au départ
Elle n’existe pas
Rien ne la nécessite
Rien ne l’appelle

Le chevreuil 
Attend-il la balle ?
Vivre sans est l’évidence
Comme la ballerine
S’oublie dans la danse

Mais quelque part
Sous ce lénifiant calme 
Un imprévu palpite

Il sait être discret
En sous-main il tisse
Son terrible ouvrage

Comme sur l’eau lisse
Le beau colvert glisse
Seules ses pattes s’agitent

En sous-sol le drame se tisse
Inexorable, on ne le voit pas
Il est là, déjà il existe
Et attend l’heure libératrice
Où il prendra le pouvoir

Il suffira d’une incompréhension
D’une incapacité à répondre
D’un manque de réflexion
Et la vague va monter
Sur ses grands chevaux
De fureur débridée

Toute les frustrations
D’un monde meurtri
Se regroupent en une
Gigantesque vague
Scélérate

Un tsunami
De violences déchaînées
S’abat aveuglément 
Sur quoi ou qui est là

Le malheur a frappé
Jamais ne repartira

Même si petit à petit
On apprend à le sentir venir
À se mettre en protection
Pour protéger l’autre

On apprend à réfléchir
À contrôler forces
Et faiblesses

Ce qui est fait
Jamais ne sera défait

On peut croire à tout
Imaginer l’impensable
Fantasmer l’impossible

Dans notre réalité
Un mort sera toujours un mort

Violence – Régis Vignon – 23 janvier 2021


34 réflexions sur “Violence

  1. Antoine Jumelle dit :

    Un accord parfait entre le titres et le texte…Sonné

    Aimé par 2 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      Alors que ce n’est pas un sonnet ! Belle journée Antoine.

      J'aime

  2. Bonjour, parfois pour certaines personnes, la mort peut être une délivrance, de trop de souffrances..; Bon week-enk à vous !

    Aimé par 2 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      Bonjour Marie-Anne,
      Tout à fait d’accord. J’ai zoomé sur la création, la montée de la violence. Mais pour les victimes c’est affreux.
      Bon week-end

      Aimé par 1 personne

  3. Photonanie dit :

    Un texte à l’ambiance un brin noire même si la réalité est parfois cruelle…
    Dire bon week-end après cette lecture paraît un peu incongru ou volontairement positif.

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      La violence est un mécanisme de noirceur. Elle ne résiste pas à la lumière de la vie. Mais quels dégâts ne laisse-t-elle pas derrière elle ?
      Je n’hésiterai pas à te souhaiter un excellent week-end, tout en douceur.

      Aimé par 1 personne

  4. marie dit :

    Bonjour Régis, un texte noir, violent comme la violence elle-même; si bien décrite cette violence sournoise qui s’installe en catimini, malheureusement ce n’est pas une vue de l’esprit, cela existe réellement et fini souvent très mal! bisous bonne journée MTH

    Aimé par 2 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      Bonjour Marie,
      à te lire, je n’ai pas totalement raté mon essai. C’est bien ce que je voulais décrire, ce passage de l’innocence à la la violence. Je n’ai pas axé sur les victimes, quelque part je m’en veux. J’ai hélas croisé des drames irrémédiables autour de moi, comme chacun de nous sans doute. Il arrive que celui qui porte la violence à son extrême soit, au fond de lui, doux comme un agneau. La victime se moque pas mal de savoir si son bourreau est naturellement violent ou pas…
      Bon week-end Marie.
      Prends soin de toi.

      Aimé par 2 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      Merci Hobbo ! Belle journée.

      Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Thank you ! I wish you a beautiful day.

      J'aime

  5. ID de femmes dit :

    C’est beau, fort. C’est réel. Merci cher Régis.

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Merci Renée. Vive la douceur !

      Aimé par 1 personne

  6. Swannaëlle dit :

    Noir, noir …. comme l’est mon café, mais moins triste et non violent 😉 Super texte Régis et bon week end tout de même 😉🌹😘

    Aimé par 3 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      Noir c’est noir
      Il n’y a plus d’espoir
      …🎶🎶🎶

      Merci pour ton commentaire et pour ta gentille appréciation, Swannaëlle.
      Mon café est aussi noir que le tien, noir et sans sucre… 😉
      Je te souhaite de passer un excellent week-end.
      Amitiés et bisous,
      Régis

      Aimé par 1 personne

    2. Swannaëlle dit :

      Merci Régis, bon café et belle journée 🌹🎶😘

      Aimé par 1 personne

  7. Solène Vosse dit :

    Oui, en effet, ce n’est pas la joie. Ben alors, Régis ?! Noir c’est noir. Où sont passé les mots lumineux ? Tu me diras, il y a bien la lumière du noir dont parle Bobin. Et c’est dans le noir profond qu’apparaît la première étoile. L’espoir !!!
    Mais que ça ne nous empêche pas de mettre un peu… que dis-je, beaucoup de douceur dans ce monde de brutes.
    Sinon, courage fuyons ! C’est tout moi, ça, fuir l’embrouille, alors la violence, je t’en cause même pas ! 😉

    Que tout cela ne t’empêche pas de passer un bon week-end dans la paix et la sérénité de ton foyer.
    Belle journée en vers et contre tout.

    ☕📚🌞 Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Bonjour Solène,

      ne t’inquiète pas, tout va bien. Aucune noircitude n’a pris le pouvoir sur moi, comme dirait Ségolène. C’est juste que je souhaitais aborder la violence sous cet angle depuis un moment. Je n’en suis pas ni la victime ni l’esclave.

      Sur la lumière noire, j’ai fait un article sur le Noir et Blanc. J’y parle de Soulages et du photographe Koentjoro. L’un fait jaillir de la lumière de ses outrenoirs, l’autre du blanc.

      La douceur est beaucoup plus favorable au bonheur, mais on ne choisit pas toujours hélas. Pour ma part, je suis diplomate, non par destination mais parce que j’ai horreur des conflits. Sauf le conflit de canlard bien entlendu ! Nous nous retrouvons sur ce terrain je crois.

      Nous avions imaginer aller passer le week-end chez des amis en Bretagne, mais leur fille est patraque avec une suspicion de Covid. Nous avons donc reporté d’un commun accord.

      Pareillement, ma chère Solène, que ton week-end soit quiet et te permette de te plonger dans tes écrits. Si le temps t’autorise une balade, ce sera encore mieux.

      Quoi de mieux de d’écrire en vers pour se remettre à l’endroit !

      Bisous ma côtière amie 😘❤

      Aimé par 1 personne

    2. Solène Vosse dit :

      Oui oui, je te suis…Enfin je veux dire que je comprends.

      Il n’empêche que la violence et la noirceur du monde me font peur. Et je préfère regarder les belles choses de la vie.

      Sinon sortir aujourd’hui, je ne préfère pas. De la pluie, du vent. Glacial le vent. Pas envie de me choper la crève.

      Et oui, en ce moment, même en partant en week-end chez des amis ou en famille, on se met en danger.Le masque n’est pas une protection suffisante ( en plus, à table, on le retire), je suis bien placé e pour te le dire…. Nous on avait les petits bouts asymptomatiques (et qui vont à l’école). Et voilà, quoi.
      La chance pour vous: vous avez su à temps pour cette suspicion de covid. Imagine à quoi tu as échappé.

      Le pire de la covid et cie (variants anglais et d’Afrique du Sud), c’est que nous ne sommes pas au bout de nos peines. Je peux te dire que le pessimisme est dans l’air dans la « haute sphère » et qu’un 3e confinement semble de plus en plus inévitable. Il ne faut d’ailleurs pas espérer la réouverture des restos tt ça avant l’été. Mars risque fort d’être terrible. Chez nous ( région longtemps épargnée) c’est la cata.

      Alors tout ça pour dire: à nous de nous protéger, protéger les autres, renoncer à certains plaisirs en les remplaçant par d’autres dans notre cocon.

      J’suis pas trop sur WP, FB…. Juste des passages éclairs. Moins j’en lis, moins j’en vois, et mieux je me porte. Mais il y a quand même des personnes que j’apprécie énormément, alors c’est pour elles que je passe. Ça se limite à qq murs, qq blogs…. J’ai toujours été très sélective de toute façon, c’est pas nouveau.

      Maintenant ce qui m’insupporte sur FB, c’est l’algorithme qui fait que sur mes 94 contacts en privé, je n’en vois que 2 ou 3 passer sur le fil d’actu. Je n’ai que des pubs et des recettes de cuisine, et mes posts passent inaperçus, eux aussi. Pour ça d’ailleurs que je ne vais pratiquement plus sur mon mur officiel(avec pourtant 5000 abonnés), la page c’est pareil ( je refuse d’engraisser le patron de FB en sponsorisant mes posts)

      Voilà voilà, tu sais ( presque) tout sur les raisons de mon mauvais caractère. WP c’est encore autre chose, mais pareil: une poignée de personnes avec lesquelles je garde le lien.

      Belle fin d’après-midi. Prends soin de toi.

      Bisous.

      Aimé par 1 personne

    3. Maux&Cris dit :

      Lorsque j’ai appris que l’on n’irait pas, j’ai été soulagé en fait. Nous avons oublié le niveau de risque, surtout avec l’immuno-déprimé qui t’écrit.

      Nous n’allons pas couper à un reconfinement. Ce coup-ci il va y avoir de la casse économique, j’en suis persuadé… quant à nos enfants, si l’un traverse l’histoire sans sembler être impacté, Lola espérait que l’entrée en école d’ingé lui permettrait de reprendre des activité sportives et cultures, de la musique. Histoire de rompre avec l’ascétisme que demandait les années de prépa où elle n’a fait que bosser, bosser et bosser. Et vlan, le confinement ! Elle est dépitee…

      Je comprends ta position envers les réseaux sociaux. Pour ma part, je trouve que nous devons les esclaves de ces outils. Ils captent notre temps, nos données, se font du pognon et du pouvoir avec, et ne nous donnent pas grand chose d’intéressant en échange.

      Curieux de lire ce que tu nous prépares…

      Je t’embrase Solène.
      Prends soin de toi.

      Aimé par 1 personne

    4. Solène Vosse dit :

      Ah bon ?!  » Curieux de lire ce que tu nous prépares » que veux-tu dire par là ?
      J’avais 3/4 billets planifiés sur WP. Je les ai passés en brouillons ( plus très envies). Je me suis arrêtée à un poème posté il y a 8 jours. Les suivants n’ont pas été publiés.
      Je ne prépare donc rien. J’ai pris un peu de distances avec les réseaux sociaux, mais je n’y reconce pas totalement pour garder certains contacts…. c’est ce que j’ai voulu dire, Regis. Tu as compris quoi ?

      Aimé par 1 personne

    5. Maux&Cris dit :

      Je pensais que tu prenais du recul pour pouvoir te concentrer sur l’écriture.

      Aimé par 1 personne

    6. Solène Vosse dit :

      Oui, ça bien sûr… Je m’efforce de rester concentré pour le travail d’écriture, de ne pas perdre de vue mes objectifs…. Ne pas me disperser surtout.
      Mais je ne prépare rien contre personne, je te rassure, au contraire.

      Bon aujourd’hui, je fais le vide. Vidage de tête. Pour qu’elle se remplisse après d’idées nouvelles.
      Aujourd’hui je me repose. Pour ça que je suis passée sur qq blogs et que j’échange de mon canapé, face à la vitre ruisselante de pluie et au ciel gris 😊

      Aimé par 1 personne

    7. Maux&Cris dit :

      Ouf ! Je ne suis pas totalement à l’ouest ! J’envie ton courage. Je vais me discipliner un peu pour me réserver des plages d’écriture. Sinon, je n’avancerai pas.
      Ici, le ciel est gris. Ce matin nous avons eu de la neige mouillée, tu sais, celle qui ne sert à rien. À un moment, on se disait que plus le jour se levait, plus la nuit tombait, eu égard à la lumière ou plutôt à son absence remarquée.
      Bon vidage. Pour faire un parallèle, quand on chante, on utilise ses abdos pour chasser l’air de ses poumons. Ensuite, il suffit de tout lâcher et d’ouvrir la bouche et l’air entre tout seul dans les poumons. Tu vas faire pareil avec ta tête… 😉

      Aimé par 1 personne

    8. Solène Vosse dit :

      C’est bien résumé 😊

      Aimé par 1 personne

  8. Angélique dit :

    Wouah, et moi qui papotait ce matin sur l’actuel malaise de notre pays.
    Tout est si sombre. Mais à travers les nuages, il y a souvent un rayon de soleil ☀️.
    Je te souhaite un bon weekend.
    Prends soin de toi 😘

    Aimé par 3 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      Rassure-toi Angélique, ce n’est pas contextuel. C’est juste que je voulais traiter sous cet angle ce sujet qui me traite dans la tête depuis quelques temps.

      A propos de soleil, il se fait rare celui-là. Quelqu’un l’aurait-il aperçu ?

      Bon week-end à toi, ta famille et tes chevaux.
      Prends soin de toi Angélique. 😘

      Aimé par 1 personne

    2. Angélique dit :

      Tu me rassures. Oui le soleil est venu chez moi aujourd’hui. Je partage si tu veux 😘

      Aimé par 1 personne

    3. Maux&Cris dit :

      Je prends avec plaisir. Merci et bonne soirée. 🤗😘

      Aimé par 1 personne

  9. princecranoir dit :

    Que de mots splendides mais si terribles qui remontent la généalogie de la violence : Quelque chose ne passe pas, on passe ses nerfs, puis on passe à l’acte, enfin on passe l’arme à gauche. Reste un champ de ruine, de remords et de regrets. Moi je dis que s’il existe un remède, qu’on l’inocule de force !

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Un vaccin serait effectivement bienvenu. L’humanité en est encore à fabriquer des armes pour s’entretuer. Je crains qu’il ne faille attendre encore…

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.

Pauline Thullier-Girard

Écrivain, réalisatrice, agent

Deambulations terrestres

"Je me rapproche à deux pas, elle s'éloigne à deux pas. Je chemine à dix pas de l'horizon et l'horizon s'enfuit dix pas plus loin. Pour autant que je chemine, jamais je ne l'atteindrai. A quoi sert l'Utopie? Elle sert à cela: cheminer." Eduardo Galeano, poète uruguayen

FILOSOFIA DEL RECONOCIMIENTO

DISQUISICIONES DESDE EL ABISMO

%d blogueurs aiment cette page :