Maux & Cris

Textes, Poèmes, Livres, Rêves et autres billevesées

L’heure qui nous a été donné dans la nuit du 24 au 25 octobre est-elle une bénédiction dans une année 2020 bien pourrie ? Faut-il la retourner à l’envoyeur avec mépris ? Comment en profiter au mieux ? C’est l‘enjeu d’un duel à fleuret moucheté avec mon ami Philippe…

Horloge, ton tic-tac hoquète encore deux fois par an. Les grands décideurs Européens n’ont pas encore définitivement décidé la fin de cette tartufferie de changement d’horaire. Enfin, ils ont décidé que cela serait fait mais quand ? La question du quand se débat encore. Bref lorsque la petite aiguille arrive sur trois il faut vite la remettre sur deux. Et on repart pour une heure gratos. Comment en profiter au mieux ?

J’ai pensé à ce film où un quidam recommence sans cesse la même journée. Je crois que c’est le pire de ce que l’on puisse faire. Rejouer sans cesse la même scène. De quoi se plonger dans un moulin dont on ne sortirait jamais, être enfermé dans une boîte et faire indéfiniment le même tour de la boite. Un peu comme dans une prison. La liberté, c’est pouvoir choisir, pouvoir faire autre chose, influer sur son destin.

Photo par Couleur de Pixnio

Et pourquoi pas une heure avec nos guitares, Philippe et moi et Biréli Lagrène. Lui, par la magie de je ne sais quelle sorcellerie aurait une heure à tuer et, folie des folies, déciderait de la tuer avec nous. Et nous passerions une heure à jouer et discuter avec l’un des meilleurs. Derrière la baie vitrée, l’océan étirerait son infini mystère. Il y a parfois des heures qui savent s’étirer jusqu’à l’horizon.

Et en même temps, si l’heure a été la meilleure de votre vie, pourquoi ne pas la rejouer ? Une heure avec l’amour de votre vie à tutoyer les anges, une heure à vibrer comme un enfant qui marche pour la première fois, qui fait du vélo pour la première fois. Une heure à boire le meilleur des vins, Vosne-Romanée pour l’une, Corton-Charlemagne pour l’autre, en dégustant une fricassée de champignons. Le feu crépite dans l’âtre, parfois une fusée vient s’exploser en craquant contre les parois de la cheminée. Dehors, il fait frais, mais on s’en fout tellement, blottis l’un contre l’autre, tremblants de bonheur et de l’envie de recommencer.

Et le grand Jacques, qui pleure sa gueule et sa sensibilité…

Je sais que dans ma saoulographie
Chaque nuit pour des éléphants roses
Je rechanterai ma chanson morose
Celle du temps où je m’appelais Jacky
Être une heure, une heure seulement
Être une heure, une heure quelquefois
Être une heure, rien qu’une heure durant
Beau, beau, beau et con à la fois

Une heure qu’est-ce que c’est pour nous ? Sur une vie de 80 ans, nous en vivons 700.800. Et si grand seigneur, je la laissais à qui en veut bien, avec un geste à la Jean Rochefort, accompagné d’un regard bleu amusé, certain dirait avec l’œil qui frise, et son petit sourire de pas y toucher. Des heures, j’en ai plein et ne les compte pas. Certains en manquent tant. Je crois que c’est cela que j’en ferais de cette heure. Je la donnerais à quelqu’un qui sait les siennes comptées.


Bonne journée les ami(e)s

Image par Gerd Altmann de Pixabay

©️ Texte de Régis Vignon – (voir les légendes des photos)

9 réflexions sur “Avec le temps, va tout s’en va…

  1. Cette heure, elle ne nous a pas été offerte, Régis, elle nous a été rendue, car nous l’avions prêtée il y a six mois ! Et tant pis pour ceux qui seront morts pendant ces six mois, elle ne leur sera pas rendue !
    Bonne journée, Régis

    Aimé par 3 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      Oui je le sais bien, mais cela m’arrangeait tellement…
      Bonne journée Jean-Louis.

      Aimé par 2 personnes

  2. Antoine Jumelle dit :

    Magnifique ce texte et qu’elle belle idée que de donner cette 25eme heure à c elui qui en manque. Merci pour ce matin.
    Bonne journée Régis.!

    Aimé par 2 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      Merci Antoine. Merci aussi pour commenter en sombre sur fond sombre, toit en gardant ce sourire lumineux ! 😉
      Bonne journée Antoine !

      Aimé par 1 personne

  3. Très jolie idée ! La plupart des gens (dont je suis) dorment pendant cette heure supplémentaire et ne la voient même pas passer.

    Aimé par 2 personnes

  4. Jg Roy dit :

    Très beau texte, j’adore la fin tellement généreuse !

    Aimé par 2 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      Merci Jean-Guy ! 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

pour une seule note

écoutons à l'infini...

Lookoom

Mettez des images sur vos rêves de voyages

Les mots, la vie

Écriture - inspiration - allant!

L'Oeil Noir

Blog de Lectures - Chroniques littéraires tendance Thrillers / Romans Noirs

The Biveros Effect

To Travel is to Live

%d blogueurs aiment cette page :