Maux & Cris

Textes, Poèmes, Livres, Rêves et autres billevesées

(Billet publié le 21 avril 2020 dans le cadre du concours Librinova)

Il y en a partout, dans chaque village. Au-delà de nos frontières, peut-on encore parler ainsi aujourd’hui, dans toute l’Europe occidentale. Ils sont en l’air, hors de portée. Souvent noirs, parfois colorés. Parfois fixes, parfois esclaves du vent, ils nous en donnent alors la direction. Ces coqs qui surplombent nos clochers sont si familiers.

C’est lui le premier qui voit la lumière du soleil. Il le crie haut et fort. Certains sont déréglés, trop pressés, des coqueriquateurs précoces dirait-on, vous réveillent en pleine nuit. D’autres coquelinent en journée. Toujours le bel emplumé se dandine autour de ses poules. Malheur à celui qui voudrait corrompre l’équilibre de sa basse-cour.

Tout en haut, il est là, premier du village à voir les premiers rayons de soleil…

Du coq, nous avons fait l’un de nos emblèmes, quand nos voisins ont choisi un lion, un aigle, un taureau ou un loup. Nos voisins latins se sont amusés du mot « Gallus » qui veut autant dire coq que le Gaulois. Le caractère orgueilleux de l’animal collait bien avec celui de notre peuple, toujours prêt à donner des leçons aux autres, leçons qu’il exècre à s’appliquer à lui-même. Quelques sarcastiques s’amuseraient même à dire que nous avons pris le coq comme emblème parce que c’est le seul animal à chanter les pieds dans la merde.

Tu reconnaîtras tout de même qu’il n’est pas très glorieux d’avoir gardé cette volaille comme emblème. Je sais bien que d’autres ont un poireau ou une feuille d’érable, mais notre coq est tout de même assez misérable. Pourtant nous y sommes très attachés. Je me suis interrogé sur ce qui pourrait le remplacer. Quelque chose qui nous représente spécifiquement, que l’on aurait et pas les autres.

Le vin ? On est bien loin d’être les seuls et certains en font même du très bon. Nous avons l’avantage de la diversité et l’historique.

Le fromage ? Là d’accord, on est champion du monde par la puissance et la diversité de l’offre.

Le mauvais caractère ? La Fonction Publique ? Les Impôts élevés ? Les gilets jaunes ? Les conducteurs qui se curent les narines ? Les ronds-points ? On est très bons dans tous ces domaines, mais il n’a jamais été prouvé qu’on nous les enviât.

J’ai donc longuement délibéré avec moi-même. Nous eûmes de vives discussions, pouvant devenir enragées. Trois fois je quittais la table, excédé. Trois fois, j’ai bondi de ma chaise pour me récupérer afin de poursuivre le débat. Ceux qui me connaissent savent que je suis plutôt diplomate, plus négociateur qu’enclin à imposer ma loi ou me la faire imposer si cela heurte mes valeurs. On me dit sage et serein.

Un pain fait de ses mains avec du fromage et un verre de vin !! What else ? RV

Il me restait trois choses : le vin, le fromage et l’impossibilité de trancher en faveur de l’un ou de l’autre, les deux étant les fondements de nos conviviaux repas.

Finalement, désireux de sortir par le haut de cette situation tendue, je trouvais un accord avec moi-même et décidais de réintégrer le coq à sa place de titulaire, ce qui ne manquera pas de flatter ainsi la masse des électeurs attachés aux valeurs traditionnelles. Ma gourmandise refusait de se taire. Et nous voilà avec un bon coq au vin accompagné de pommes de terre, légume délicieux, populaire et néanmoins transnational s’il en est, suivi par un beau plateau de fromage. Le tout, coq et nous, copieusement arrosé par un bon Pinot noir de Bourgogne.

Apaisé, je suis fier d’avoir ainsi contribué à la mise en place du nouvel emblème de la France.

Françaises, Français et tous les autres, mes ami(e)s d’abord, bonne journée !

4 réflexions sur “Je te fiche mon billet en l’air…

  1. Photonanie dit :

    Un cocorico bien français auquel j’aimerais apporter un bémol via ceci: https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_fromages_belges sans oublier ceci également https://www.laboitedufromager.com/quels-sont-les-fromages-de-hollande/
    Le problème français en général, et pas que pour le fromage, c’est le regard porté souvent haut qui plane au-dessus de ce que les autres ont comme richesses 😉 Et si tu manques d’idées de girouettes, je t’invite sur mon blog en cliquant dans les étiquettes sur…girouettes.
    Sans rancune bien sûr, le Belge a beaucoup d’humour et adore la France, entre autres 😀
    http://www.photonanie.com

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Bravo pour vos fromages ! Nous n’en trouvons pas beaucoup par chez nous. Notre connaissance des fromages est un peu franco centrée, parce que l’offre est pléthorique et que l’on ne trouve que ça.
      Je vais passer voir tes girouettes !
      Bonne fin de journée Photonanie

      J'aime

  2. Frédéric dit :

    Vin et fromage, quel bonheur! Merci pour vos mots savoureux.

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Merci Frédéric ! Vin, fromage et un morceau de bon pain c’est bon et quand on aime le papier cela va mieux encore. Mon épouse est relieur (euse ?) et restauratrice de livres anciens. Le papier, on en a ! Elle en a même fait…
      Bonne journée Frédéric

      J'aime

Répondre à Frédéric Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Rumikoworld

幾つになっても学び続けます

Cantina Geek

May the Geek be with You

ആമി

-Radiate Positivity

Lingua: Ex Libris Life

"create...& live twice"

%d blogueurs aiment cette page :