Maux & Cris

Textes, Poèmes, Livres, Rêves et autres billevesées

Comme après de trop longs jours où la tempête sévit durement, un rayon de soleil victorieux traverse la ouate anthracite pour illuminer un bout du jardin, aujourd’hui j’ai eu trois bonnes nouvelles. De vrais cadeaux.

Les deux premières ont rapport avec Liberté, vous vous souvenez de quoi je parle.

L’auto-école m’a envoyé un sms de convocation pour la mise à niveau. Initialement, j’étais parti avec l’idée que mon permis de conduire datant de 1972 contenant le permis A1, permettait de conduite une moto jusqu’à 125 cc. Par prudence, j’avais été à l’auto-école pour m’inscrire à une formation de 3 heures. J’avais payé et attendu une semaine et demie pour être rappelé par une dame qui m’a gentiment expliqué qu’il fallait, pour les assurances, faire la mise à niveau complète  de 7 heures. Allons-y pour 7 heures, mais je perçois qu’il y a la loi, et aussi la manière des assurances de l’appliquer.

Ma formation aura lieu le 17 juin à Evreux.

Comme je leur avais bien précisé, la formation devait se faire avant le 16 car c’est la date limite pour retourner les papiers, dont le « diplôme » reçu en fin de formation à mon assurance, afin de valider le contrat d’assurance. Je vais donc peut-être me retrouver dans la merde… on verra bien.

L’autre bonne nouvelle vient de Toxic bikes, le concessionnaire Yamaha de Vernon, qui a expertisé ma Liberté. J’étais très inquiet à l’idée que des éléments importants (la fourche par exemple) soient atteints, entraînant un refus de prise en charge de l’assurance. La fourche n’a rien, la roue n’a rien. Pourtant je les ai vu très tourmentés. Comme quoi cette moto répond bien à son image de robustesse.

Il faut changer la poignée de frein avant et le garde-boue. S’il était visible que le garde-boue avait pris des libertés peu esthétiques avec sa forme originale, je n’avais rien remarqué pour le levier de frein. Ils changent le levier. Pour le garde-boue, ils veulent bien le changer, mais ce sera à moi de le trouver.

Sur internet, les recherches aboutissent sur des sites disant « plus en stock », « épuisé ». Épuisé, je pourrais l’être si ça continue. Allons voir sur ebay. Oui, il y en un, et de la bonne couleur. C’est commandé, et déjà parti ce soir.

Voilà. Deux trouées dans un ciel bien gris sont venues éclairer ma vie et me permettent de me projeter.

La troisième est toute autre et me fait dresser sur mes ergots comme le coq gaulois que je suis. La maison d’édition JDH Editions va éditer le livre collectif dont je vous ai déjà parlé « Stupeur et confinements » dans lequel vous trouverez mon texte « double confinement ». Cela vous le savez déjà. Mais savez-vous qu’elle tient une revue littéraire appelée « l’Édredon » ? Vous y trouverez d’excellents textes sur plein de sujets, prose ou poésie. Chacun peut proposer un texte de son cru, qu’il soit édité chez JDH Éditions, chez un autre éditeur ou pas édité. Vous y retrouverez deux poèmes de votre emplumé préféré.

Venez vous régaler, l’Édredon est ici : https://jdheditions.fr/revues/

Bonne journée les ami(e)s !

12 réflexions sur “L’emplumé est Ko… mais il y a de la lumière !

  1. Solène Vosse dit :

    Eh bien, en voilà des bonnes nouvelles. Je suis ravie ( et soulagée) pour toi, cher Régis.
    En fait, tout finit toujours par s’arranger. Aussi c’est vrai que lorsque tout est sombre, il faut éclairer le plus possible dans notre vie.
    Je suis passée sur le site de cette revue que je découvre. Un peu perdue toujours dans le trop d’infos, trop de monde, trop d’inconnus.. Mais quel plaisir ( au bout du compte) d’y avoir retrouvé les textes de notre excellent Régis. Félicitations, mon ami.
    Tres très belle journée de samedi a toi. Avec peut-être de la pluie comme par ici. Mais on le sait, le soleil reviendra.
    Prends soin de toi. A très bientôt. Au plaisir de te lire.

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Pour l’heure le ciel est bleu, je n’ai pas regardé la météo et préfère rester sur cette promesse, que personne ne m’a faite d’ailleurs.
      Merci Solène. J’aimerais écrire plus de poésie mais cela ne vient pas sur commande chez moi.
      Je suis vraiment heureux que ma Liberté puisse être sauvée. Cela n’a rien à voir avec des histoires de sous, mais avec le plaisir ressenti en me baladant avec.
      Un plaisir enfantin, comme lorsqu’enfant on prend son vélo seul pour aller dans la campagne, plus loin, un peu plus loin. Il y a un forme de transgression de ce qui est normal, c’est ce qui doit donner cette sensation de liberté.
      Belle journée à toi, quel que soit le ciel dont tu hériteras.
      Prends soin de toi, Solène. À te lire très vite.
      😘

      Aimé par 2 personnes

  2. Et voilà, après la pluie, le beau temps !
    Tu vas pouvoir retrouver ta Liberté, et avec elle, ta liberté.
    Allez, je vais cliquer sur le lien que tu nous proposes.
    Bonne journée, Régis.

    Aimé par 1 personne

    1. Ils sont beaux tes poèmes (j’ai également apprécié ceux d’Amy LORENS).

      Aimé par 1 personne

    2. Maux&Cris dit :

      Oui, c’est exactement l’idée.
      Merci Jean-Louis.
      Je te souhaite une belle journée.
      À bientôt

      Aimé par 1 personne

  3. Photonanie dit :

    Bonne nouvelle pour ta Liberté! Par contre si c’est le 17 mai ta formation.. hum, hum, j’espère que c’est le 17 juin sinon 😦
    J’irai me régaler sous l’édredon plus tard, j’ai à faire là tout de suite 😉
    Que la journée reste positive, c’est mon souhait.
    http://www.photonanie.com

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Ah oui c’est le 17 juin ! Je suis comme les lois, pas du tout rétroactif !! J’ai corrigé. Merci. Une fois de plus, une erreur m’a feinté et s’est échappée.
      Bonne journée Photonanie.

      J'aime

  4. ID de femmes dit :

    Jour de chance, 6 Juin 2020. Qui fut aussi un jour de chance pour tous : 6 juin 1944 (je suis un peu obsédée par les débarquements : mon père, tirailleur originaire de Guinée a  » fait le débarquement » sur les côtes de Provence, en Août 1944.

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      J’habite presqu’en Normandie, cette époque m’intéresse aussi. Tous n’ont pas eu de la chance, ce jour-là, mais la France doit beaucoup à toutes ces personnes qui sont venus nous libérer de l’extérieur ainsi qu’à ceux qui ont oeuvré depuis l’intérieur.
      Je n’avais pas fait le rapport avec la date….
      Bonne journée Renée.

      Aimé par 1 personne

  5. ID de femmes dit :

    Vous avez raison, Régis, tous n’ont pas eu de chance, en fait, égoïstement je pensais à notre pays.

    J'aime

  6. Maux&Cris dit :

    Nous avons eu de la chance ! Oui.

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

L'Oeil Noir

Blog de Lectures - Chroniques littéraires tendance Thrillers / Romans Noirs

The Biveros Effect

To Travel is to Live

Thoughts on Papyrus

Exploration of Literature, Cultures and Knowledge

%d blogueurs aiment cette page :