Maux & Cris

Textes, Poèmes, Livres, Rêves et autres billevesées

Aujourd’hui T., plus jeune que moi, enterre son épouse, que lui a arraché un cancer. Encore un de ces foutus cancers. Impossible de compter les gens que l’on connait pourvu de cette saloperie de maladie. Pour fixer les idées, dans notre seul pays plus de trois cent mille cas sont détectés par an et le cancer cause plus de 150.000 décès par an.
La peine de T. est immense et le dévaste totalement. Il aurait aimé réunir ses proches pour partager ce moment. Mais la période ne l’autorise pas. Une peine supplémentaire lui est infligée. De plus, ses deux filles vont devoir surmonter l’horreur de perdre leur maman, et il devra être là pour elles.
Je connais T. depuis bien longtemps. Nous travaillions à quelques bureaux d’écart, dans la même direction informatique. Il est foncièrement gentil, efficace et pertinent. Du genre qui n’a pas besoin de faire le forcing pour être entendu. A chaque fois que nous avons travaillé ensemble, cela s’est toujours passé aisément, nos deux caractères fonctionnant bien ensemble.
Il adore le sport, c’est un pilier d’une équipe de Handball professionnelle française, son épouse participait également à la vie du club. Le club organise une cagnotte Leetchi dont T. fera ce qu’il voudra. Si vous voulez l’accompagner un peu, c’est là : https://www.leetchi.com/c/pour-flo-wzdxga8r
Le poids de cette journée n’était pas suffisant. Pourquoi s’arrêter en si mauvais chemin ? Une très bonne amie, chanteuse, poète, photographe, journaliste a sa maman en grand danger. Un alzheimer très avancé auquel s’est ajouté le covid-19 l’a fait placer à l’isolement. Mon amie ne peut pas la voir. Elle aussi est dévastée.
Comment vivre ces mauvaises nouvelles ? On dit qu’il faut toujours prendre le positif des situations. Parfois, même en plissant fortement les yeux, il n’y a rien de beau à voir.
Le pire serait sans doute de détourner le regard. Cela ne change rien pour ceux qui sont au milieu du cyclone. Serions-nous grandis de ne pas voir les choses ? Non, nous serions juste un peu plus crétins, pantins gesticulant et hurlant de bonheur au milieu d’un raz de marée noire.
La vraie, la belle humanité ne résiderait-t-elle pas dans le fait de regarder les choses en face, prendre notre part de la souffrance sans être effondrés pour autant. Effondrés, à quoi servirions-nous ? Nous deviendrions partie intégrante du problème. Après chacun agit selon ses moyens. Et on ne peut pas toujours s’occuper des drames des autres.
Pas de règles, restons sincères avec nous-mêmes, avec nos valeurs, nous avons le privilège d’en avoir.
Je vous envoie un sourire discret, amical et sincère. Belle journée !

17 réflexions sur “L’emplumé est triste…

  1. François Fuzz dit :

    Je partage ta peine elle sera moins lourde .c’est pour ça qu’il faut aimer et donner de soi sans perdre de temps, et merci pour ton sourire discret

    Aimé par 2 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      Merci François ! Bonne journée.
      Aujourd’hui je vais écrire pour ce que j’ai proposé à Catherine.

      Aimé par 1 personne

  2. Solène Vosse dit :

    Je comprends cette profonde tristesse… Comment pourrait-il en être autrement ?
    La vie est ainsi faite. Pendant cette période de confinement, j’ai connu ces moments de tristesse sans fond. Je n’avais pas à me plaindre pour ma petite personne ( loin de là) mais quelle épreuve ces personnes aimées, appréciées…. touchées par ce virus. Certains ont été emportés. Et bien sûr, il y a eu cette impossibilité d’être auprès des proches pour les soutenir.
    Dur dur !!
    Prise de conscience pour plein de choses…. Beaucoup moins d’insouciance. J’ai grandi. Mais la joie de vivre est néanmoins revenue. Et d’autant plus.
    Malheureusement, c’est cela la vie. Et la mort en fait partie. Raison de plus pour nous aimer vivants. Et dire aux gens qu’on aime, qu’on les aime.
    Sourire ( tristounet)…. belle, enfin re…. belle journée, Régis !

    Aimé par 2 personnes

    1. Maux&Cris dit :

      Oui, la vie est ainsi faite. Focalisons sur ce qu’elle a de beau à nous offrir. Et sur les belles personnes qui nous entourent, de près ou de loin. Oui, dire aux gens qu’on aime qu’on les aime.
      Belle journée Solëne

      J'aime

  3. Beau texte sur la nécessité de regarder la réalité en face, de ne pas détourner les yeux sur le mauvais côté des choses. Mais il est important aussi de se « souvenir des belles choses », des bons moments passés avec ceux qui nous quittent, ou avec ceux qui aujourd’hui sont dans l’affliction.
    Bonne journée, Régis, je compatis.

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Absolument Jean-Louis, nos défunts vivent en nous pour peu qu’on leur accorde un peu de place. Merci pour tes mots.
      Bonne journée Jean-Louis.

      Aimé par 1 personne

  4. gibulène dit :

    Pour avoir vu partir un à un tous mes proches y compris mon mari, je ne peux que comprendre cette profonde tristesse qui, qu’on le veuille ou non, laisse des traces indélébiles……. quand on mesure notre impuissance devant ces pathologies et devant la mort, ça donne le vertige. Courage Régis

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Je compatis à vos misères Hélène ! Préférons le vertige de l’amour à celui de la mort ! De plus je ne suis vraiment pas à l’aise avec la tristesse, ce n’est pas une très bonne amie. Je vais plutôt me tourner vers la vie, qui me sourie plus franchement et me convient plus.
      Merci pour vos mots !
      Je vais aller lire votre impératrice, les commentaires que j’en ai lu m’ont mis en appétit…
      Bonne journée Hélène,
      Régis

      Aimé par 1 personne

    2. gibulène dit :

      je suis le nouvelle comtesse de Segur 😀 😀 😀 bonne lecture

      Aimé par 1 personne

  5. Prendre notre part de la souffrance sans être effondré pour autant oui c est toute la gageure de notre humanité la frontière parfois poreuse entre empathie et compassion. 🙄 Autre réaction je trouve révoltant qu’on ne laisse pas les familles accompagner leurs proches et leur dire adieu. Il y a certainement d autres manières plus humaines de gérer le risque de la contagion. Bon courage

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Bien d’accord sur l’accompagnement des familles est si utile en de difficiles moments.
      Merci et bonne journée.

      J'aime

  6. Pigraï dit :

    Bonjour Régis
    Notre vie sur cette terre va de la naissance à la mort avec son lot de victoires et de défaites et dans ce grand chaos (organisé ou pas 😉 on se cherche des repères, du réconfort et du bonheur. L’amour est la plus grande force face à notre fragilité et notre insécurité. Il y a 5 ans, J’ai reçu pendant 3 ans des enseignements dans un centre bouddhiste. Leur vision de la vie et de l’existence basée entièrement sur le présent, la non permanence des choses et des gens, les exercices de méditation ont radicalement changé ma vision de la vie. J’ai appris à être bienveillant envers moi et les autres et surtout à considérer que le soleil brille toujours au dessus des nuages. La vie est comme la météo, changeante. Nous préférons le ciel bleu aux nuages et il nous est difficile de quitter cette terre et de voir partir nos êtres chers. Quand le nuage sera passé Régis, profite de chaque instant et de L’amour des gens. Je te souhaite beaucoup de courage en ces moments. Tu as un énorme avantage. Tu peux voller car tu es emplumé 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      J’ai toujours été sensible à la manière bouddhiste de voir les choses et les êtres. Ma vie n’a pas été un long fleuve vraiment tranquille. Cette année je vais fêter 10 ans de cancer. Cela aussi m’a transformé. Je me sens assez bouddhiste sans pratiquer quoi que ce soit.
      Je me retrouve dans tes mots.
      Ma tristesse d’hier devait exister pour faire écho à la détresse de mes amis. Elle est profonde mais je suis fondamentalement positif.
      Merci de tes mots et de ton témoignage.
      Bonne fin de journée et à bientôt,
      Régis

      J'aime

  7. ID de femmes dit :

    Le cancer, peu à peu s’est insinué dans nos vies. Frappe tôt dans la vie d’un être. La vie est difficile, il est bon que des mots soient mis dessus, ainsi que vous l’avez fait, et si bien.

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Merci Renée.
      J’ai écris quelques textes au début de mon blog sur ce sujet. Maintenant j’évite de trop en parler. C’est pas mal pour plomber l’ambiance…
      Entre personnes atteintes, nous retrouvons parfois des similitudes, des agacements, des moments désespérés et d’autres plus lumineux, D’autres fois, les expériences sont différentes. Et puis, nombre de personnes ne savent pas comment réagir face à un malade. Leur parler de cela les met mal à l’aise, du coup leur malaise nous revient dans la figure.
      Oui, mieux vaut ne pas trop en parler…

      J'aime

  8. Photonanie dit :

    N’en parlons pas alors mais écoutons le silence ensemble ce sera déjà un début de communion et de partage. Un fardeau paraît toujours moins lourd si on le porte à plusieurs. Quelle détresse chez ces personnes doublement contaminées par la maladie, irréversible, et par la situation, inédite, que nous traversons. J’ai choisi à dessein le verbe traverser plutôt que subir ou même vivre, il me fait penser que la lumière est au bout du tunnel… Je précise qu’il n’y a aucune connotation religieuse dans mes propos, juste une envie de vivre le mieux possible parmi mes semblables.
    http://www.photonanie.com

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Nous sommes des êtres fondamentalement positifs. Que ferons-nous lorsque nous serons irrémédiablement atteints ? Pourrons-nous garder cet optimisme ?
      Bonne journée.

      J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

L'Oeil Noir

Blog de Lectures - Chroniques littéraires tendance Thrillers / Romans Noirs

The Biveros Effect

To Travel is to Live

Thoughts on Papyrus

Exploration of Literature, Cultures and Knowledge

%d blogueurs aiment cette page :