Maux & Cris

Textes, Poèmes, Livres, Rêves et autres billevesées

17/3/2020

J’ai testé pour vous :

1.Confinement : pour moi, retraité, peu de changement,

2.Attestation de déplacement dérogatoire : fait et vérifié par la Gendarmerie,

3.Pharmacie : une file d’attente est organisée sur le trottoir, jusqu’au guichet de nuit, arrivé 10 minutes à l’avance je suis premier; 10 mn plus tard, 15 personnes,

4.Retour : j’évite le rond-point (rapport à la file de véhicules contrôlés par la gendarmerie) et prend des petits chemins de campagne. Il fait beau, je vais doucement au milieu d’un champ de colza. Une tâche marron clair qui bouge au bord de la route !! Un chevreuil. Je m’arrête à son niveau. Marie-Nicole Lemieux chante dans l’autoradio de ma voiture. Je baisse le volume. Le chevreuil montre son cul blanc, s’éloigne de la route et de moi pour s’arrêter 15 mètres plus loin. On s’dévisage, on s’envisage… Il me regarde aussi surpris et curieux de moi que moi de lui. Cinq secondes après nous repartons tranquillement, lui comme moi, chacun de notre côté.

Il parait que certains tuent de si belles apparitions !!

18/3/2020

La nuit s’était éteinte d’une brume si dense que nulle lumière de ville ne pouvait imaginer la traverser. Le jour a laissé quelques microgouttelettes accrochées au simple vitrage. Toutes les fenêtres de la maison devaient être changées la semaine prochaine. L’entreprise qui devait opérer a reporté sine die tous ses engagements. C’est le second jour de confinement.

Bonjour les confiné(e)s !

19/3/2020

J3 encore 🎶🎶

On est vivant tant qu’on est fort ! 🎶🎶

Merci Lara Fabian

Pour ce beau slogan !

Bonne journée les belles et les beaux !

20/3/2020

J’avais commencé à poster chaque matin depuis le début de notre confinement. Bizarrement, ce quatrième jour ne m’inspire en rien. Notre univers se ratatine autour de nous. A part une blagounette du type le rat Tatine ? Un frangin du rat Tatouille peut-être ?

Voyez-vous mon désespoir ? Nous nous sommes installés, pour la plupart, certains continuant à agir d’une manière égoïste, dans un faux rythme où nous sommes contraints de retenir notre respiration devant un oiseau qui chante où le silence de la rue. Ce silence nous plait et nous angoisse. Face à nous-même, nous sommes peu de chose.

Allez les ami(e)s, merde à la morosité et vivement l’apéro du soir !

Et comme ne disait pas Maïté « mes amiiis, le confit nous ment ! ». Désolé, mais plus pourri, j’avais pas….

21/3/2020

Tu m’avais fait remarquer que j’étais parfois abscons, finement mais avec aplomb. Cela m’avait donné faim. J’ouvrais alors une boîte de confit, né comme j’étais d’une maman du sud-ouest.

La vie dans une petite boîte s’installait dans son cinquième jour. Les irréductibles se voyaient menacés des pires sanctions. Les autres ouvraient la fenêtre des réseaux sociaux, qui avec sa guitare ou son violon, qui avec son apéro. Certains applaudissaient le personnel de santé fenêtres ouvertes à heure fixe. Le personnel de santé souffrait, on annonçait des pourcentages de personnel touché par le virus avoisinant les 28%, les premiers morts tombaient…

Que faire ? Je reste chez moi, tu restes chez toi…

Bonne journée les ami(e)s

22/3/2020

Le sixième jour, il s’est réveillé, s’est assis sur le bord de sa couche, a largement baillé, s’est gratté les couilles et s’est levé en marmonnant dans sa barbe « J’ai créé un monde parfait ! Mais qu’est-ce qu’on s’emmerde ! La perfection c’est mortel ennui, il me faut un truc plus rock’n’roll pour foutre du why là-dedans. Mais quoi ? ».

Il se fait un café, se re-gratte les couilles et soudain l’illumination « Oh putain ça c’est bon ! Je vais créer des humains, un mec, une gonzesse et un petit virus de merde. On va les laisser mariner quelques millénaires et bang, j’te les fait se rencontrer ! »

Sinon c’est dimanche, le calme est assourdissant. Hier soir j’ai fermé tous les volets sans entendre une seule voiture, un seul bruit, même les oiseaux s’étaient tus. C’est calme, confiné, mais calme.

On commence à bien voir les atavismes politiques ressurgir, qui fendillent la belle unité si rare et si fragile. Tel parti politique qui annonce lancer une commission d’enquête sur le coronavirus à l’automne. Finement con, Beuark !

Bonne journée les dominicaux ami(e)s

23/3/2020

Le septième jour de confinement c’est spécial ! Le cycle semainier, instrument de mesure du temps, se termine et va revenir au point zéro. Demain on repartira sur un nouveau cycle. Alors que du cycle, justement, on ne peut pas en faire. Remarque, c’est pas très grave, les vélos n’ont pas servi depuis des années, leurs pneus sont platement décédés et il faudrait aller chez Decathlon pour…. Ah ben non, ch ’suis con, ça va pas être possible !

Le septième jour c’est repos. Mais c’est lundi. Le repos c’est le dimanche, pas le lundi. On aurait commencé à se confiner un lundi c’eût été plus pratique. Là, en plus d’être confinés, on est déphasés, pardonnez cette emphase !

Lorsque j’ai ouvert pour permettre à Charlie, la féline maitresse des lieux, d’aller faire son exercice, les pioupious pioupioutaient. Mais depuis j’atteste entendre pas mal de voitures passer.

Hier un automobiliste du nord de la France est allé faire son plein en Belgique. Gaulé par la police belge, il aurait écopé d’une amende de plus de 4000 Euros. Aujourd’hui, il faut avoir de sacrés moyens pour faire des petites économies !

C’est lundi, c’est le printemps, bonne journée ! Bise virtuelle

6 réflexions sur “Billet double confinement – semaine 1

  1. Allez, je te l’offre !
    J’avais préparé cet haïkaï, en anagramme de confinement, pour un billet à venir sur mon blog, mais tu l’auras en avant-première :

    Ce confit ne ment
    Et finement ne te force
    En ce noir moment

    Bien le bonjour aux chevreuils et aux pioupioux qui pioupioutent !

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Joli ! Merci du cadeau ! Je suis faible en haïku, ce n’est pas une forme qui me vient aisément. Le tien, à la gloire du confit, sans doute accompagné de pommes de terre alimenté par de la graisse de canard, me va très bien.
      Je vois que tu as croisé le même chevreuil et les mêmes pioupious que moi ! Je leur transmets ton bonjour !
      Bonne journée,
      Régis

      Aimé par 1 personne

  2. Hi, thanks for your visit. Followed you ☺️

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Hi from France. Thanks a lot. Pleased to read your texts and your nordic poem. Followed you too. ☺️😉

      Aimé par 1 personne

    2. France! j’apprends le français 😊 J’adore cette langue

      Aimé par 1 personne

    3. Maux&Cris dit :

      If I can can help you, it would be a measure ! Moi aussi je l’aime… 😂

      J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

L'Oeil Noir

Blog de Lectures - Chroniques littéraires tendance Thrillers / Romans Noirs

The Biveros Effect

To Travel is to Live

Thoughts on Papyrus

Exploration of Literature, Cultures and Knowledge

%d blogueurs aiment cette page :