Maux & Cris

Textes, Poèmes, Livres, Rêves et autres billevesées

Notre langue française aime les mots. Elle en a inventé plein, et des mots bien précis. Pas besoin de rajouter tout un tas de particules pour donner du sens, comme dans d’autres langues. Cela la rend à la fois précise et plus difficile à apprendre. Evidemment, ceux qui l’ont pour langue maternelle ou paternelle ont un substantiel avantage. Les étrangers qui parlent et écrivent parfaitement le Français sont de véritables héros, de magnifiques et admirables aventuriers. Généralement ils possèdent bien mieux la langue française que nous-mêmes. C’est agaçant… Lire la suite

Ajout du clip « Saperlipopette » de Richard Gotainer tout à fait adapté au sujet.
N.B. : Quand Gotainer vous parle de prose, il ne vous parle pas toujours du sien.

Maux & Cris

L’emplumé est off line…mais tourettise Molière…

Je me disais « demain c’est lundi je vais pouvoir appeler le dentiste ! ». Et bien non ! C’est lundi de Pentecôte, un jour off. Je vais donc continuer à subir les attaques d’une douleur qui me cloue le côte gauche du visage jusque sur les tempes. Le seul moyen d’en faire baisser l’intensité est d’être debout et de déambuler dans la maison. Une fois calmé, si je retourne sur le canapé en version allongé, il ne faut guère plus d’un quart d’heure pour que la douleur monte. Un quart d’heure plus tard elle est à son comble et je recommence le processus. Couché c’est pas bon, debout c’est pas long.

Le Doliprane, rare antalgique compatible avec LE médoc, mon ange salvateur et destructeur qu’il ne faut pas confondre avec le Médoc, a un effet très relatif. C’est une école où j’apprends à…

Voir l’article original 390 mots de plus

Les bruits se sont arrêtés, plus d’aller et retour incessant des personnes en charge de changer nos ouvertures. La maison a retrouvé sa quiétude, avec même un supplément apporté par l’isolation phonique. La semaine fut éprouvante, le bruit et le froid combinés nous ayant bien tourneboulé.

Nous pleurons le charme des fenêtres à petits carreaux qui dataient la maison. C’est sans doute l’histoire de quelques jours, après lesquels nous aurons oublié. Aurions-nous été séduit par cette maison si elle avait déjà été équipée de ces fenêtres modernes il y a quinze ans ? Rien n’est moins sûr. Mais la maison sera plus facile à chauffer et plus agréable à vivre.

Nous allons devoir repeindre les encadrements de fenêtre. Actuellement blancs, ils ne s’entendent pas trop avec les fenêtres beiges et les volets gris. Et après, stop pour ce genre d’activités. L’été sera occupé à trouver des logements pour les enfants. Pour l’un, ce sera Nevers, pour l’autre la surprise est à venir, en fonction des concours réussis et de l’école choisie. Grenoble, Toulouse, Compiègne, Lyon, Strasbourg ou Montpellier…

En septembre, si on n’est pas trop fauchés, Sylvie et moi iront passer quelques jours au calme, si possible près d’une côte quelconque. Le choix ne manque pas dans notre belle France.

Des nouvelles de Liberté pour les afficionados de la moto ? Rien sur le radar, j’attends le feu vert du concessionnaire qui attendait la poigné de frein avant, détruite par le diabolique camion lituanien que vous savez.

Sinon, hier, gros gag sur la twingo. Nous avons fait changer la courroie de distribution avant le confinement. Elle vient de lâcher. Etonnant, non ? Quelqu’un a déjà eu ça ?

Les ami(e)s, n’oubliez pas de me dire si vous souhaitez une dédicace de « Stupeur et confinements », dans ce cas ne le commandez pas sur le site mais voyez cela avec moi en MP.

Pour le précommander (sans dédicace) : https://jdheditions.fr/produit/stupeur-et-confinements/.

Une chronique de l’emplumé de janvier 2020 est disponible sur l’Edredon, la revue littéraire de JDH Editions. Elle s’appelle Noir & Blanc.

Belle journée mes ami(e)s.

Beauty and More

Beauty and style inspiration

The 3H:health,happiness,healing

Every life is special !

QU'ALORS Y FAIRE

Débats, infos et recherches pour la transition