Lumière (téléstiche)

Après l’acrostiche, voici venir le temps, non pas des rires et des chants, mais celui du téléstiche. L’un s’amuse avec le début, l’autre préfère la fin, mais ils sont nourris du même principe. Le mot d’ordre est encore l’utilisation des mots de l’événement #1 facebook de MauxetCris. Et alors, que sera donc le prochain ? Je partage ce mystère avec vous…

A noter que les rimes en è ne courrant pas les rues, l’épistêmè fut mon seul candidat. Il peut vous paraître incongru, car il l’est totalement. J’assume, en saluant Michel Foucault et Edmund Husserl de mon virtuel chapeau à plumes.

Dernier point : tout est vrai ici, ceux qui connaissent ma maison savent que nous sommes privés de soleil quatre mois par an, la colline du bord de Seine faisant écran.

Début février elle commence à se montrer sur le portaiL
Un moment par nous quatre tant attendU
Surprise ce jour-là où elle apparaît, et biM
Tout l’hiver notre envie d’elle est enfouI
Comme un concept, une rareté, un épistêmÈ
L’absence de soleil sur la maison, de quoi frustreR
La famille Vignon, chatte incluse, toute entièrE

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s