Maux & Cris

Textes, Poèmes, Livres, Rêves et autres billevesées

Le meurtrier se confesse à L’Emplumé … France-01

La liste d’exemples que cet enfoiré m’a donné est immense. Je ne me souviens pas de tous, mais certains m’ont vraiment marqué. Je vais tenter de vous en faire part en retirant les quelques immondices dont il ne manquait pas de joncher ces phrases, enfin le mot plus exact devrait être ses mortelles divagations.

A noter que j’ignore tout de la véracité ou non de ce qu’il me rapportait. Quelle était la part du fantasme et celle du froid compte-rendu ? Je n’ai jamais réussi à établir où pouvait être la limite dans un cerveau si détraqué. Froide vérité, suite d’inventions plutôt cohérentes d’ailleurs, ou un savant mélange des deux.

Un de ses premiers recrutements devait être un homme jeune, qui devrait mesurer entre 1 mètre 70 et 1 mètre 75. Il ne devrait pas parler Français ou alors sommairement. Il ne devrait pas être trop musclé, mais ses muscles, même fins, devraient être efficaces. Il avait insisté sur ses yeux qu’il voulait marrons.

Un autre visait indifféremment un homme ou une femme, pourvu qu’il ou elle soit bilingue français et russe, au moins 1 mètre 80, des yeux bleus. Un niveau élevé de pratique sportive, de préférence athlétisme ou ski de fond. Un métier plutôt scientifique et un poste à responsabilité avec au moins trois enfants.

Je suis comme vous, effaré de savoir ce qui pouvait bien motiver l’assassin pour avoir besoin d’autant de précisions. Quelles tortures avaient-il imaginé faire subir à quelqu’un qui fasse au moins 1 mètre 80 et avec au moins trois enfants ? Sans doute un savant mélange de sévices physiques et morales.

Des jumelles. Il lui fallait aussi des jumelles, moins de trente ans, en couple et sans enfant. Petites, blondes, petit cul rebondi et gros seins. Elles devraient être enseignantes ou dans la santé, être avenantes, drôles, saines avec de l’esprit. Adeptes de sport collectif ou de joggings pouvant aller jusqu’au Marathon.

Du coq à l’âne, il sautait brusquement également dans le temps. Il prenait un malin plaisir à m’embrouiller, comme s’il lui fallait un témoin qui puisse rapporter mais en lui brouillant la vision par des sauts intempestifs et imprévisibles dans l’espace et le temps. J’avoue que mon esprit pourtant analytique pataugeait.

Il me revient aussi une femme, qui devrait être intelligente, en vue, une des meilleures dans son domaine. Chef d’entreprise associée avec son amant. Une femme belle, qui savait entourlouper son monde mais avec respect. Elle devrait être rousse avec des yeux verts et être une spécialiste mondiale des jardins.

A suivre…

Je vous souhaite une belle journée mes ami(e)s

file_002

Les parasites n’ont pas de frein / Parasites have no brake

The murderer confesses to the Feather … United Kingdom-01

The list of examples this motherfucker gave me is huge. I don’t remember all of them, but there were some that really marked me. I will try to share it with you by removing the few filth with which he did not fail to litter these sentences, finally the most exact word should be his deadly ramblings.

Note that I do not know anything about the veracity or not of what he was reporting to me. What was the part of the fantasy and that of the cold account? I have never been able to establish where the line could be in such a broken brain. Cold truth, a series of rather coherent inventions, or a clever mix of the two.

One of his first recruitments was to be a young man, who should measure between 1 meter 70 and 1 meter 75. He should not speak French or so summarily. He shouldn’t be overly muscular, but his muscles, even thin ones, should be efficient. He had insisted on his eyes that he wanted brown.

Another aimed indifferently at a man or a woman, as long as he or she was bilingual in French and Russian, at least 5 feet tall, with blue eyes. A high level of sports practice, preferably athletics or cross-country skiing. A rather scientific job and a position of responsibility with at least three children.

I’m like you, scared to know what could possibly motivate the assassin to need so much clarification. What tortures had he imagined inflicting on someone who is at least 5 feet tall and with at least three children? Without doubt a clever mixture of physical and moral abuse.

Twins. He also needed twins girls, under thirty, as a couple and childless. Small, blondes, small plump ass and big tits. They should be teaching or healthy, engaging, funny, sane with spirit. Adepts of team sports or jogging up to the Marathon.

He was also jumping from one subject to the other sharply in time. He took great pleasure in confusing me, as if he needed a witness who could relate but obscuring his vision with untimely and unpredictable jumps in space and time. I admit that my analytical mind was floundering.

I also have a woman, who should be intelligent, in sight, one of the best in her field. Business owner associated with her lover. A beautiful woman, who knew how to surround her world but with respect. She should be a redhead with green eyes and a global garden specialist.

To be continued…

I wish you a nice day my friends

L'église de Jeufosse dans la lumière du matin

Au petit matin, le soleil est revenu / In the early morning the sun came back

Crédits : textes et photos Régis Vignon.
Credits : texts and photos by Régis Vignon.

6 réflexions sur “Le meurtrier se confesse à L’Emplumé … – The murderer confesses to the Feather …

  1. Ah oui, mais quel rapport avec Dupin ?
    Bonne journée Régis, et prends garde à toi (avec cette canicule meurtrière).

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Tu ne commences pas à voir ? Pourtant…
      Bonne journée Jean-Louis.
      La mienne sera à moto…

      J'aime

  2. Ça serait pas Dupin, le meurtrier, par hasard ?
    Pour la moto, j’espère que tu as une combinaison climatisée !

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Ce serait une tout autre histoire !!
      Je bourre mon blouson de glace à la vanille. Le chocolat, ça tache…

      Aimé par 1 personne

  3. Photonanie dit :

    J’ai un peu de mal à suivre cette histoire qui a dû commencer…mais quand tout compte fait? Où se trouve le début du fil conducteur?
    Bonne balade à moto, ça doit rafraîchir.

    Aimé par 1 personne

    1. Maux&Cris dit :

      Bonjour Photonanie.
      Pour trouver le début de l’histoire, il faut passer par le mot-clé « Dupin ». C’est exprès si le fil conducteur n’est pas trop visible. Je compte faire un livre de tout cela, mais je ne publie pas tout. Il faut bien garder un peu de suspens.
      Parti hier à 9h00, rentré à 24h00. 300 bornes, ma plus grande balade à moto. Je vais poster sur ce sujet. Le temps était idéal, pas trop chaud. Une journée super top géniale…
      Bonne journée Photonanie

      J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

The deceptive minds

Works of pain, guilt, pleasure and fantasy

The World Is Just Awesome

Witnessing Miracles

Les lectures de Marie

Ou de la bibliothèque à l'imaginaire

Recuperation

Just a reflection of me.......

𝑻𝒐𝒓𝒏𝒂𝒅𝒐 𝑶𝒇 𝑪𝒉𝒂𝒐𝒔 🌪

Thoughts, experiences and learnings in a turbulent time

%d blogueurs aiment cette page :