Eau vive (alexandrin, acrostiche, téléstiche et hémistiche)

Encore dans la suite donnée à l’événement #1 facebook de MauxetCris, nous voici avec le mot suggéré Eau vive, traité en alexandrins, donc avec ses hémistiches, agrémenté d’acrostiche et d’hémistiche.

L’accumulation de ces mots en « stiche » me laisse entendre que nous arrivons au bout de ce modèle de contraintes. Pour le prochain mot « Condescendance ou Mépris », je me fixerai comme seule contrainte d’en adopter aucune.

Elle est libre comme l’air, mais pas compressiblE,
Arrêtée par le seul gel, qui la fige, aglaglA,
Utile à tous, ils sont nombreux qui l’ont perdU,
Vive, elle court la campagne, son leitmotiV.
Insensés pollueurs, des nitrates et du pourrI
Veulement déversés pour faire la une de couV
En prison vous irez, l’eau restera librE.

Pardon

Toujours dans la même série, mais pour corser un peu l’exercice, le mot suivant, Pardon, sera lu de haut en bas au début et de bas en haut à la fin. Désolé de vous infliger tout cela, mais l’exercice m’amuse.

Pour éviter de nourrir un ressentiment et rester coN
Aller plutôt vers l’agréable méthode du bonobO
Ravaler sa haine pour promouvoir un accorD
Donner une chance à la relation de se protégeR
Oublier le mal dit ou fait que l’acte engendrA
Nouer des beaux sentiments jusqu’au final claP

Musique

Troisième mot offert par l’événement #1 facebook, Musique revêt pour est juste un des mes piliers fondamentaux. Depuis toujours ma compagne, elle m’a tant pris et tant donné que je ne pouvais que la traiter différemment. J’ai donc acrostiché et téléstiché, de concert bien entendu.

Même si l’endroit idéal pour en jouir c’est l’auditoriuM
Utile par son acoustique qui en fait un bijoU
Sa pratique fait partie de mes vitaux besoinS
Idem respirer, écouter une pièce de ScarlattI
Quadruples croches pour se sentir fier comme un coQ
Unique musique, mon fidèle absolU
Eternellement, je t’aimerai toute ma viE

Il a fait très beau aujourd’hui ce qui nous a fait sortir de chez nous pour une balade en aval de Vernon, côté rive gauche. Comme vous pouvez le noter, il n’y a pas qu’à Paris que l’on trouve une rive gauche. La nôtre est beaucoup plus tranquille.

J’ai capturé ces quelques photos dans mon iPhone 6S. Mon boitier Pentax sort de moins en moins… et gémit dans son tiroir !

Lumière (téléstiche)

Après l’acrostiche, voici venir le temps, non pas des rires et des chants, mais celui du téléstiche. L’un s’amuse avec le début, l’autre préfère la fin, mais ils sont nourris du même principe. Le mot d’ordre est encore l’utilisation des mots de l’événement #1 facebook de MauxetCris. Et alors, que sera donc le prochain ? Je partage ce mystère avec vous…

A noter que les rimes en è ne courrant pas les rues, l’épistêmè fut mon seul candidat. Il peut vous paraître incongru, car il l’est totalement. J’assume, en saluant Michel Foucault et Edmund Husserl de mon virtuel chapeau à plumes.

Dernier point : tout est vrai ici, ceux qui connaissent ma maison savent que nous sommes privés de soleil quatre mois par an, la colline du bord de Seine faisant écran.

Début février elle commence à se montrer sur le portaiL
Un moment par nous quatre tant attendU
Surprise ce jour-là où elle apparaît, et biM
Tout l’hiver notre envie d’elle est enfouI
Comme un concept, une rareté, un épistêmÈ
L’absence de soleil sur la maison, de quoi frustreR
La famille Vignon, chatte incluse, toute entièrE

Amitié (acrostiche)

Dans la prolongation de l’événement Facebook #1, le mot Amitié est ici décliné sous forme d’acrostiche. Noter que le mot acrostiche n’est pas l’expression déformée de quelqu’un qui serait addict aux films des Tuches.

Accourir si l’autre est en souffrance
Maintenir le contact, s’y forcer
Imaginer ce qui peut faire plaisir
Taire ce qui pourrait séparer
Inventer des moments heureux
Ecouter ce qui n’est pas dit

Evènement facebook – #1 – debrief

Lors de ce premier événement, je demandais que l’on me propose des mots. En réponse je m’engageai à les utiliser sur ce blog, ne sachant pas du tout ni quand, ni comment.

Peu d’entre vous ont participé, mais finalement c’est une chance. Je tiens à remercier tout particulièrement Anne, Katia, Marie-Hélène et Peggy qui m’ont nourri de mots : Lumière, Amitié, Musique, Pardon, Eau vive, Condescendance ou Mépris. La moisson était là. Qu’allais-je en faire ? Comment vous remercier d’avoir joué le jeu ?

J’avais commencé à chercher des mots composés des premières lettres, puis tenté de travailler sur les premières syllabes, et enfin à identifier comment les intégrer dans une histoire plus longue.

Et puis, l’évidence s’est faite. Depuis le début du mois, je travaillais sur une lettre de candidature pour être juré du livre Inter. Un très vieux fantasme. J’étais à la quinzième révision de ma lettre quand j’ai imaginé y intégrer vos mots.

Ce faisant, je m’offre une petite mise en abîme et j’espère, un atout auprès des lecteurs de ma lettre de candidature, laquelle est bouclée et envoyée.

J’espère ne pas avoir trahi vos mots, tous porteurs de tant de choses. Peut-être en ferai-je d’ailleurs une autre utilisation ?

Grand merci et à bientôt !